The first IAB Matrix (Belgium): Digital = 35% of the investments intention July-Dec 2014

IAB Belgium has conducted this survey, called “IAB Matrix”, on the perception and use of digital advertising channels by advertisers and agencies in Belgium.

The goal of this study is to provide advertisers and all stakeholders a reliable indicator of the performance of different digital advertising channels in the Belgian market. An indicator that doesn’t yet exist for the Belgian market.

Check out hereunder the infographic with the main insights.

IAB Matrix Infographic - copie
Do you want more information about this study?

 

Social Rating Point (SRP) by Havas Media Brussels : 3 times short-listed of finalists for its 2014 Research Awards

IAB Europe.

Brussels – 9 May 2014: IAB Europe is delighted to announce the shortlist of finalists for its 2014 Research Awards, sponsored by comScore. Winners of the eight categories will be announced at IAB Europe’s Interact conference in Paris on 20th May (www.interactcongress.eu).

Nick Hiddleston, Worldwide Research Director, ZenithOptimedia and Chairman of the Jury says, “The IAB Europe Research Awards enable the celebration of innovation and best-practice in digital research across Europe. I am delighted to chair the Jury again and applaud the consistent rise in quality of entries which we see each year as the popularity and recognition of the IAB Europe Research Awards grows.”

The Jury consists of three European corporate representatives and two IAB representatives, one from CEE, making it representative of the European market place. Nick Niddleston, Chairman of the Jury, is joined by Bernd Vehlow, Head of Market Research at United Internet Media, Paul Hardcastle, Director, International Consumer Research at Yahoo!, Pawel Kolenda, Market Research Manager at IAB Poland and Nathalie La Verge, Managing Director at IAB Netherlands. The Jury has drawn up the following shortlist and will meet to judge the shortlisted entries.

The 2014 shortlisted entries are:

Category: Branding

BVDW (IAB Germany) The power of creation
Sticky Google and Samsung uses Sticky to verify impact of tablet
ITV Ad Sync – Researching the impact of connected advertising
Yahoo! France Yahoo Consumer Connect & Coca Cola: Proving digital advertising’s impact on offline sales
BBC Affluent Connection


Category: Ad Effectiveness

BVDW (IAB Germany) The power of creation
ITV Ad Sync – Researching the impact of connected advertising
Axel Springer Media Impact AUTO BILD tablet study 2014 – a cross-media comparison of ad effectiveness
Yahoo! Italy Multi-screen (Mobile + PC) Ad Effectiveness study of Brand Content Campaign for Chebanca! on Yahoo
Yahoo! France Yahoo Consumer Connect & Coca Cola: Proving digital advertising’s impact on offline sales


Category: Consumer Attitudes and Behaviour

Microsoft UK Families Research. A study from Microsoft and Sparkler.
Yahoo! UK Mediasenses 
United Internet Media “Catch Me If You Can!” – Fundamental Study on Usage of Multiple Screens and the Implications for Media Planning, Creation and Ad Effectiveness
IAB UK IAB RealView – how consumers use connected devices and what advertisers can learn from this
Millward Brown AdReaction: Marketing in a multiscreen world


Category: Mobile Internet

Sticky Google and Samsung uses Sticky to verify impact of tablet
IAB UK IAB RealView – how consumers use connected devices and what advertisers can learn from this
Nugg.ad Mobile Vs. Desktop Web Usage: Which Content Attracts Users On Different Devices?
BBC Affluent Connection
Yahoo! UK Mediasenses


Category: Social Media

ITV ITV Lives – A view from every angle
Facebook and Vizeum UK Measuring advertising’s impact on store traffic using mobile geolocation data
Havas Media Brussels SRP Study by Havas Media Brussels The perfect match between TV & Social Media
LinkedIn and Millward Brown Digital The Mindset Divide: Spotlight on Content
Replise Hungary Kft. Vodafone Firsts in Social Media


Category: Multi-Screen

IAB UK IAB RealView – how consumers use connected devices and what advertisers can learn from this
Havas Media Brussels SRP Study by Havas Media Brussels The perfect match between TV & Social Media
ITV Ad Sync – Researching the impact of connected advertising
Nugg.ad and Vivaki X-Cross: Bridging the Multiscreen Gap between TV & Online
Yahoo! Italy Multi-screen (Mobile + PC) Ad Effectiveness study of Brand Content Campaign for Chebanca! on Yahoo


Category: Audience Measurement

comScore Determing Publisher’s Global Multi-Platform Audience
Microsoft UK Families Research. A study from Microsoft and Sparkler.
MeMo² & Blue Mango Interactive Who is listening? Increase National Reach with Online Radio!
Havas Media Brussels SRP Study by Havas Media Brussels The perfect match between TV & Social Media
Yahoo! France Yahoo Consumer Connect & Coca Cola: Proving digital advertising’s impact on offline sales

Category: Best Use of Research Budget

IAB Poland Privacy in network
AOL UK The Native Age – thought leadership on the emerging trend of native advertising
Microsoft UK Families Research. A study from Microsoft and Sparkler.
Facebook and Vizeum UK Measuring advertising’s impact on store traffic using mobile geolocation data
BVDW (IAB Germany) The power of creation


Alison Fennah, Senior Business Advisor, IAB Europe says “This is the fourth edition of the IAB Europe Research Awards with yet another record number of entries. We look forward to celebrating with the winners in Paris on 20th May.”

Stuart Wilkinson, Head of Industry Relations EMEA, comScore, says – “We are delighted to see the momentum of the IAB Europe Research Awards continue apace in their fourth year, and to support and celebrate with our peers excellence in our industry.”

ENDS

For more information please contact:

Marie-Clare Puffett, Research & Marketing Coordinator – researchawards@iabeurope.eu

Note to editors:

About the IAB Europe Research Awards


The IAB Europe Research Awards are an opportunity for the digital marketing industry to recognise and celebrate the contribution made to the development of the industry by innovative research projects and the teams behind them.
Winning projects will become part of the IAB Europe expanding library of proof points for industry professionals to use in their strategies and daily work.

Each project can be entered for up to three relevant categories in the following list:

1. Branding – Projects that demonstrate the value of digital media to awareness or perception of a brand
2. Ad Effectiveness – How to use digital advertising to its best advantage
3. Consumer Attitudes and Behaviour – Shedding light on consumer media consumption, their views on digital media and what this means for the advertiser
4. Mobile Internet – Any advertising research project that includes results specific to mobile internet use 
5. Social Media – Any advertising research project that includes results on specific social media campaigns
6. Multi-Screen – Research projects that include consumer use of multiple screens
7. Audience Measurement – Projects that have brought a significant development in measurement of the digital audience; this might be within a market or apply to a specific audience group
8. Best Use of Research Budget – Projects that have made use of a specified budget for a piece of research

More information about the judging panel: http://interactcongress.eu/articles/319/Research-Awards-Jury-2014.html

About IAB Europe

IAB Europe is the voice of digital business. Its mission is to protect, prove, promote and professionalise Europe’s online advertising, media, market research and analytics industries. Together with its members – companies and national trade associations – IAB Europe represents over 5,500 organisations. 

The member countries are: Austria, Belgium, Bulgaria, Croatia, Czech Republic, Denmark, Finland, France, Germany, Greece, Hungary, Ireland, Italy, Netherlands, Norway, Poland, Romania, Russia, Serbia, Slovakia, Slovenia, Spain, Sweden, Switzerland, Turkey and United Kingdom. The corporate members include: AB Inbev, Adconion Media Group, AdRoll, ADTECH, affilinet, AGOF Services, AOL Advertising Europe, AppNexus, AudienceScience, BBC Advertising, CNN, CoAdvertise, comScore Europe, Creafi Online Media, Criteo, Deutsche Post, eBay International Advertising, Emediate, Evidon, Expedia Inc, Exponential, Fox Interactive Media, Gemius, Goldbach Group, Google, GroupM, Hi-Media, Improve Digital, IPG Mediabrands, Koan, Meetic, Microsoft Europe, Millward Brown, News Corporation, Nielsen Online, nugg.ad, OMD, Orange Advertising Network, Performics, PHD, Prisa, Proxistore, Publicitas Europe, Publigroupe, Quisma, RetailMeNot, Sanoma Digital, Selligent, The Exchange Lab, Triton Digital, TrustE, United Internet Media, Viacom International Media Networks, White & Case, Yahoo!, Yandex and Zanox.

http://www.iabeurope.eu

Publicité : Internet a dépassé la télévision pour la première fois (USA)

Publicité : Internet a dépassé la télévision pour la première fois.

Les dépenses publicitaires réalisées sur Internet ont dépassé pour la première fois, en 2013, les investissements des annonceurs sur la télévision. Ce record n’est cependant pas mondial et porte en effet exclusivement sur le marché américain.

Ainsi selon l’IAB, qui regroupe les industriels de la publicité en ligne, la pub sur Internet a représenté 42,8 milliards de dollars de revenus en 2013, aux Etats-Unis. Plus donc que la publicité sur le petit écran (40,1 milliards $).

Croissance molle en Europe 

Hors mobile, le segment du « display » est celui pour qui la croissance a été la plus forte (30%) à 12,8 milliards de dollars. En taille, le marché de la recherche sponsorisée, en croissance plus modérée (+9%), reste néanmoins le plus important (18,4 milliards $).

Si en Europe, la croissance du marché de la publicité en ligne est au ralenti (+3% en France), de l’autre côté de l’Atlantique, les recettes publicitaires ont augmenté de 17% l’année dernière. Une augmentation à laquelle la publicité sur mobile a largement contribué à hauteur de 7,1 milliards de dollars (+110% par rapport à 2012).

« L’information selon laquelle l’interactif a dépassé en performances la diffusion TV ne devrait pas être une surprise » assure le directeur de l’IAB, Randall Rothenberg. Selon lui, ces chiffres ne font que souligner la puissance des écrans numérique pour atteindre et engager les audiences

Social Rating Point (SRP): Social TV Management by Havas Media (IAB Discovery 27/2/2014)

SRP – première mesure de l’engament social des programmes télévisés.

Le SRP est calculés en divisant le volume de mentions d’une émission par son reach. Dans le cas présent, ce volume de mentions sociales provient de l’étude MATCH menée par Tevizz pour le compte d’Havas Media Bruxelles. Le reach est basée sur l’audimétrie (CIM).

Le SRP moyen sur base de plus de 400 programme diffusés entre le 1er septembre et le 17 novembre 2013 est de 0,13 dans le norddu pays et de 0,27 dans le sud. Il peut dépasser les 2 pour certains programmes sportifs.

Sa lecture est double:
 2 SRPs = 2% of TV reach is also messaging about the show on social networks with 1 message by unique user
 2 SRPs = 1% of TV reach is also messaging about the show on social networks with 2 message by unique user

En savoir plus ?

https://www.facebook.com/HavasMediaBelgium

http://www.huguesrey.com
twitter: huguesrey

http://fr.slideshare.net/havasmediabe

Les dépenses publicitaires en ligne dépassent celles de la presse quotidienne | Club de la Presse de Bordeaux

Les dépenses publicitaires en ligne dépassent celles de la presse quotidienne | Club de la Presse de Bordeaux.

e-pub1_400En Europe, pour la première fois, les dépenses publicitaires en ligne dépassent celles de la presse quotidienne. C’est ce que révèle le rapport AdEx Benchmark 2012 de l’IAB Europe et IHS

La publicité en ligne pèse désormais un quart du marché de la publicité (25,6 %), alors qu’elle ne représentait que 10,3 % en 2006.  La croissance du média est de +11,5% en 2012 vs 2011, à 24,3 milliards d’euros. Internet devance désormais nettement la presse quotidienne (19,3 milliards l’an dernier). Ceci étant, en additionnant les investissements sur la presse magazine (8,7 milliards), le papier reste, pour l’instant, au-dessus d’Internet. Internet se rapproche du marché de la télévision, qui est estimé à 28,1 milliards d’euros.

Le boom des vidéos

L’IAB Europe explique cette progression par l’augmentation du nombre d’internautes et la diversité des solutions de publicité en ligne, en particulier les formats vidéo et mobiles. La publicité vidéo compte pour 12,9% du marché de la publicité en ligne (+50,7%). La publicité sur mobile, quant à elle, représente 5% des dépenses publicitaires digitales en Europe (5,1% en France), mais elle est en hausse de +78,3%. A noter que la France est le troisième marché d’Europe en termes de dépenses publicitaires en ligne avec 2,770 milliards € (+6,3%). Elle est devancée par le Royaume-Uni et l’Allemagne et pourrait bientôt être rattrapée par la Russie.

L’incontournable Google, qui fait plus de pub que toute la presse américaine

Google, très présent sur internet avec le moteur de recherche Google Search ou le site de vidéo YouTube, et dans la téléphonie mobile avec son système d’exploitation Android, a généré 43,7 milliards de dollars de revenus en 2012, près de 20% de plus qu’en 2011. Les temps changent. Google génère plus de revenus publicitaires que l’ensemble de la presse papier aux Etats-Unis

Nicolas César

 

Internet représente un quart de la publicité en Europe, Actualités

Internet représente un quart de la publicité en Europe, Actualités.

Par Nicolas Rauline | 28/08 | 21:02

La Russie est déjà le quatrième marché d’Europe. Elle pourrait ravir à la France sa place sur le podium européen.

Internet représente un quart de la publicité en Europe - AFP

Internet représente un quart de la publicité en Europe – AFP

La publicité en ligne reste dynamique en Europe. Selon l’AdEx Benchmark Report publié par IHS et l’InterActive Bureau (IAB) Europe, qui régit les standards de la publicité en ligne, elle a atteint un nouveau plus haut l’an dernier sur le Vieux Continent, avec des investissements globaux de 24,3 milliards d’euros. Elle a donc progressé de 11,5 % en 2012, largement au-dessus des autres médias. Et la publicité en ligne pèse désormais un quart du marché de la publicité (25,6 %), alors qu’elle ne représentait que 10,3 % en 2006. L’écart se réduit avec la télévision, dont le marché est estimé par l’IAB à 28,1 milliards d’euros, tandis qu’Internet devance désormais nettement la presse quotidienne(19,3 milliards l’an dernier). En additionnant les investissements sur la presse magazine(8,7 milliards), le papier reste néanmoins au-dessus d’Internet.

La croissance est tirée par la vitalité de certains marchés moins matures. Les troispremiers marchés européens grandissent en effet à des rythmes moins soutenus. Le Royaume-Uni a connu l’an dernier une croissance de ses investissements publicitaires en ligne de 13,3 % (à 6,64 milliards d’euros), l’Allemagne de 8,6 % (4,56 milliards) et la France de 6,3 % (2,77 milliards). A l’inverse, la Russie (34 % à 1,54 milliard) et la Turquie (30,4 % à 459 millions) progressent de façon soutenue. La Russie est déjà le quatrième marché d’Europe et pourrait ravir à la France sa place sur le podium européen. L’étude montre aussi que, rapporté au nombre d’habitants de chaque pays, c’est en Europe du Nord que le marché de la publicité en ligne est le plus mature, avec117,4 euros investis par an et par habitant, devant le Danemark (93,8 euros), le Royaume-Uni (93,4 euros) et la Suède (73,9 euros).

La vidéo sur Internet, vecteur de croissance

<btn_impr style=”color: rgb(59, 58, 58); font-family: Arial, Verdana, sans-serif; font-size: 14px; line-height: normal; background-color: rgb(255, 255, 255);”><btn_impr style=”color: rgb(59, 58, 58); font-family: Arial, Verdana, sans-serif; font-size: 14px; line-height: normal; background-color: rgb(255, 255, 255);”>

Dans le détail, l’IAB montre aussi que les liens sponsorisés continuent de dominer le marché. Sur l’ensemble de l’Europe, ils représentent 48,8 % du marché, contre 47,1 % en 2011. Le « display » (bannières et vidéo) ne représente que 32,4 % des investissements publicitaires en ligne et les petites annonces 18,5 %. Enfin, les investissements sur mobile restent encore embryonnaires (5% du display), hormis au Royaume-Uni. Outre-Manche, le secteur pèse déjà 184,9 millions d’euros, contre 47,8 millions d’euros en Allemagne et 43 millions en France. Le marché pourrait néanmoins se développer rapidement, les taux de progression atteignant 150 % au Royaume-Uni ou 80 % en Russie. Autre vecteur de croissance du marché : la vidéo, dont les investissements publicitaires ont représenté l’an dernier 12,9 % du « display » en Europe.

Le « Consumer Barometer » 2012 plébiscite la recherché en ligne

Le « Consumer Barometer » 2012 plébiscite la recherché en ligne.

Actualités – Media – Research – 27/11/2012
Le « Consumer Barometer » est un projet mondial d’IAB Europe mené en collaboration avec TNS Infratest et Google afin de déterminer le rôle de l’Internet dans le comportement des consommateurs. Dans ce cadre, le Consumer Barometer montre le comportement d’achat et met en perspective la façon dont les consommateurs utilisent le web comme source d’information avant de prendre une décision d’achat. Où et comment les Belges achètent-ils aujourd’hui? Et quel est le rôle de l’Internet dans leurs achats? Google a effectué une analyse claire du comportement des consommateurs belges en ligne et hors ligne pour l’année 2012. Les données ont été obtenues grâce au « Consumer Barometer » Cet outil de recherche en ligne gratuit donne une vision d’ensemble du comportement des consommateurs dans 39 pays, classé en fonction de diverses catégories de produits. Il montre clairement la façon dont les consommateurs belges et étrangers utilisent le web pour trouver des informations sur des produits et pour faire des achats.

L’Internet a trouvé sa place en Belgique: 79 % de la population belge a aujourd’hui accès au web. L’Internet mobile ne cesse lui aussi de progresser: 22 % des Belges disposent d’un smartphone et l’utilisent pour chercher des produits en ligne. Avec l’aide du Consumer Barometer, IAB Europe, Google et TNS Infratest sont parvenus à montrer le rôle que joue l’Internet dans le comportement d’achat des consommateurs de 39 pays. Ainsi, il est désormais possible de comparer la quantité d’informations qu’un consommateur belge cherche en ligne sur une destination de vacances avant de la réserver hors ligne ou les recherches qu’il effectue en ligne avant de procéder à un achat en ligne. Cet aperçu clair des comportements de recherche et d’achat en ligne et hors ligne aide les entreprises à encore mieux répondre aux souhaits et aux attentes de leur public cible.
Comportement de recherche: en ligne ou bien rien ne vaut de voir?
Il ressort de l’étude qu’un quart (26 %) des consommateurs belges font des recherches en ligne avant d’acheter un produit. Simultanément, 26 % attachent de l’importance au fait de voir les produits de visu ou de demander des conseils en face à face à un expert. Nos voisins français et hollandais montrent toutefois une nette préférence pour les recherches en ligne. Les consommateurs hollandais sont en tête – 38 % n’effectuent que des recherches en ligne et seuls 19 % glanent des informations hors ligne. La différence est moins marquée en France – 34 % font des recherches en ligne, mais 21 % préfèrent effectuer des recherches hors ligne.
En ce qui concerne les produits qui font déjà l’objet de recherches en Belgique, les biens immobiliers, les billets, les hôtels, les vols, les logiciels et les caméscopes enregistrent de bons résultats.
Comportement d’achat: remplir un caddie virtuel ou trimballer un panier?
Chose commune à tous les pays étudiés: les produits qui sont recherchés en ligne sont aussi souvent achetés en ligne. Le consommateur belge suit cette tendance. Les produits précédemment cités – tels que les billets, les vols et les hôtels – sont bien plus souvent achetés en ligne que les produits cherchés hors ligne. Si nous analysons la part des ventes en ligne, la Belgique se démarque de la France et des Pays-Bas: alors qu’aux Pays-Bas, 37 % des consommateurs achètent un produit en ligne, ils ne sont que 28 % à passer à l’achat en ligne en France et 18 % en Belgique.
Julien Blanchez, Country Marketing Manager de Google Belgique, déclare: « Ces résultats permettent de mieux comprendre le consommateur belge. On considère parfois qu’il figure parmi les derniers à adopter une nouvelle tendance – mais en fait, le Belge est tout simplement plus prudent lorsqu’il s’agit de s’approprier de nouvelles habitudes et technologies. Le processus d’apprentissage est parcouru étape après étape. »
Les entrepreneurs belges feraient-ils donc mieux d’attendre encore un peu avant de mettre en œuvre leur stratégie numérique, jusqu’à ce que les comportements de recherche et d’achat soient mieux entrés dans les mœurs? Au contraire, assure Goedele Soetemans de Katchoo.be: « Nous vendons des bottes de pluie dernier cri et lorsque nous nous sommes lancés dans cette aventure, nous étions conscients que les achats en ligne étaient moins populaires en Belgique qu’ils l’étaient dans d’autres pays. Cependant, nous avons choisi de voir dans ce constat plus une opportunité de croissance qu’une menace. Nous avons donc tout misé sur un magasin et une stratégie en ligne. Nous sommes convaincus que si l’on vend un produit de qualité et que l’on fournit un bon service, les consommateurs vont rapidement comprendre les nombreux avantages des achats en ligne. Veillez à ce que les clients potentiels puissent trouver très facilement votre magasin en ligne et vos produits et offrez-leur le meilleur service possible. Les clients qui ont eu une expérience concluante ne manqueront pas de revenir. »

 

L’IAB France mesure l’utilité des points de contact digitaux dans les secteurs banque et grandes surfaces alimentaires avec Iligo – Offremedia

L’IAB France mesure l’utilité des points de contact digitaux dans les secteurs banque et grandes surfaces alimentaires avec Iligo – Offremedia.

Le 21/09/2012

nl567-logos-iab-iligo

L’Interactive Advertising Bureau (IAB France) a présenté hier les résultats de l’étude «Digital TouchScore» menée avec l’institut iligo. L’objectif est de déterminer quels sont les points de contact les plus utiles dans des fonctions d’information, d’image et d’activation sur les secteurs des Banques de réseau et des Grandes Surfaces Alimentaires. Les résultats ainsi obtenus permettent aux annonceurs de ces secteurs de comprendre à quels moments et comment actionner ces différents points de contacts.
Digital TouchScore présente un focus spécifique sur l’écosystème digital via une lecture détaillée de la contribution des points de contact digitaux, qu’ils soient owned, paid ou earned.
Pour le secteur des Banques de réseaux, 16 points de contact en moyenne sur 37 ont été cités comme permettant de s’informer sur les produits et services d’une banque. 91% des interrogés ont cité au moins un point de contact digital pour toute recherche d’information.

NL567-graph-iab-iligo

Pour les grandes surfaces alimentaires, le point de vente arrive naturellement en première place des points de contact jugés les plus utiles sur les trois fonctions d’information, d’image et d’activation. Le digital se place toutefois second de ce classement.

NL567-graph-iab-iligo2

Méthodologie : 2 terrains distincts pour chaque secteur mené sur 1 000 individus représentatifs de la population française. 37 points de contacts pour le secteur des Banque de réseaux et 31 pour celui des Grandes Surfaces Alimentaires. Ces points de contacts sont classés par catégories. Les points de contact sont mesurés en fonction de leur potentiel à informer, modifier l’image de la marque et à favoriser l’acte d’achat de la marque (activation). La somme de la mesure du potentiel de chaque point de contacts donne une note d’utilité (méthode du scoring).

Les Belges de plus en plus actifs sur internet – PUB

Les Belges de plus en plus actifs sur internet – PUB.

23/08/2012

La Belgique compte environ 7,1 millions d’internautes qui, en moyenne, surfent chaque semaine durant 13,6 heures,une durée qui augmente de 5% par comparaison à 2010. Chez les 16-45 ans, Internet est même devenu le plus important média. C’est ce qui ressort de la première partie de l’enquête Mediascope Europe d’IAB, l’association des professionnels de la publicité numérique. Mediascope Europe est la grande étude européenne sur l’usage des médias. Plus de 50.000 participants (dont 1.500 Belges) issus de toute l’Europe ont pris part à cette enquête en ligne en février. Par rapport à 2010,on constate que notre pays compte 17% d’internautes supplémentaires: 7,1 millions de Belges, soit 81% de la population belge adulte, surfent sur le World Wide Web. Le nombre d’internautes européens est estimé à 427 millions, ce qui représente presque 2/3 (65%) de la population adulte. Leur temps moyen passé en ligne est de 14,8 heures par semaine, une durée légèrement supérieure à la moyenne belge.

Patrick Marck, Directeur général d’IAB Belgium: “Jour après jour, les sites d’informations sont les plus visités par les Belges (37%). Ils sont suivis de près par les sites de réseaux sociaux (36%). Le podium est complété par les sites bancaires et d’assurances (15%). Le Belge va surtout sur Internet dans un but de détente. Il cherche d’abord à regarder des clips vidéo en ligne, à écouter de la musique et la radio, puis à regarder des événements en direct et des films en ligne. En un mois, 77% des Belges effectuent au moins une recherche sur des sites d’informations.”

Outre la consommation des médias en ligne, IAB Belgium s’est également intéressée au temps passé sur les autres médias comme la télévision, la radio, les journaux et les magazines. Selon l’étude, il en ressort que les Belges consacrent moins de temps à ces médias qu’en 2010. Les Belges écoutent la radio durant environ 15,6 heures par semaine. Ce chiffre traduit une baisse de 9 % en deux ans. Durant la même période, le nombre d’auditeurs radio progresse quant à lui de 3% pour atteindre 87%. En deuxième position, en terme de temps consacré aux médias, la télévision suit avec 15 heures par semaine (une baisse de 3% par rapport à 2010). On relève cependant une croissance du nombre de téléspectateurs de 2% pour atteindre environ 96%. Les journaux et magazines sont quant à eux à nouveau moins lus qu’il y a deux ans: moins de 2 Belges sur 3 (65%) lisent un journal ou un magazine. Cela traduit des diminutions respectives de 14 % (journaux) et 15% (magazines). Par semaine, nous passons environ 4,5 heures (-13%) à la lecture de journaux et 3,8 heures (-5%) à la lecture de magazines. 

“Dans le même temps, nous voyons que 9 internautes belges sur 10 visitent les sites d’actualité, 55% regardent la télévision en ligne et presque 6 sur 10  (59%) écoutent la radio en ligne. Ce qui fait respectivement 12%, 3% et 42% de plus qu’en 2010. Pour les annonceurs, cette situation offre des possibilités supplémentaires d’intégration des différents médias,” conclut Patrick Marck. En cliquant ici vous accèderez à l’IAB Europe Mediascope. A noter que sur le plan méthodologique, cette édition en ligne a également étudié l’utilisation des différents outils tels que les ordinateurs, les téléphones portables, les tablettes et les consoles de jeux.

 

http://storage.prezly.com.s3-external-3.amazonaws.com/5b/a3930fa3cf2005deb1e94603e3569b/IAB-Europe-Mediascope—1st-study.pdf

Le chiffre d’affaires des médias et divertissements numériques atteint près de 800 milliards de dollars – PUB

Le chiffre d’affaires des médias et divertissements numériques atteint près de 800 milliards de dollars – PUB.

14/06/2012

Étant donné la numérisation croissante des clients, le chiffre d’affaires mondial de la publicité en ligne et des dépenses numériques des consommateurs atteindront quelque 795 milliards de dollars en 2016. Le chiffre d’affaire Entertainment & Media mondial est ainsi couvert pour 37,5 pour cent par le numérique. En 2011, ce pourcentage n’atteignait que 28 pour cent. C’est ce qui ressort du rapport Global Entertainment & Media Outlook 2012-2016 de PwC. Selon PwC, la croissance va étroitement de pair avec les chiffres de vente de tablettes et « smart devices » et le nombre croissant de connexions Internet. Le nombre de connexion Internet mobiles sera de 2,9 milliards d’ici cinq ans.

 

 

Enhanced by Zemanta