BlackBerry réussira-t-il à revenir à la mode?: L’Echo.

 

Le groupe ca­na­dien va lan­cer en grande pompe mer­cre­di ses Black­Ber­ry 10. Avec trois ans de re­tard. Le lan­ce­ment de la der­nière chance pour l’ex-lea­der des smart­phones.

Jadis lea­der du mar­ché des smart­phones, dé­sor­mais joueur mi­neur face à Apple et Sam­sung, le ca­na­dien Re­search in Mo­tion joue son ave­nir en lan­çant ce mer­cre­di sa nou­velle gamme de té­lé­phones et son nou­veau sys­tème d’ex­ploi­ta­tion, Black­Ber­ry 10. La so­cié­té, qui a vécu ces cinq der­nières an­nées une des­cente aux en­fers, a convié mer­cre­di jour­na­listes et ana­lystes à un grand lan­ce­ment à New York dé­bu­tant à 15H00 GMT et re­trans­mis si­mul­ta­né­ment à To­ron­to, Londres, Paris, Jo­han­nes­bourg et Dubaï.

Un an après le dé­part des deux fon­da­teurs et co-di­ri­geants de RIM, Jim Bal­sillie et Mike La­za­ri­dis, ce sera l’épreuve de vé­ri­té pour le PDG Thors­ten Heins. Re­pre­nant le vo­ca­bu­laire cher au grand rival Apple, cet Al­le­mand passé par Sie­mens doit ani­mer une “Key­note”, une pré­sen­ta­tion ma­gis­trale des nou­veaux pro­duits Black­Ber­ry, lan­cés avec trois ans de re­tard par rap­port aux pré­vi­sions ini­tiales.

“Nous avons pris le temps de construire une pla­te­forme fiable pour les dix pro­chaines an­nées”
THORS­TEN HEINS,
CEO DE RIM

“La haute di­rec­tion sa­vait qu’ils n’avaient qu’une chance pour sor­tir ce pro­duit et qu’en termes de re­cherche et dé­ve­lop­pe­ment, ils n’étaient pas au point”, es­time Fran­çois Morin, pré­sident du ca­bi­net conseil ca­na­dien M2M Di­gi­tal.

Ce re­tard a coûté cher à l’en­tre­prise éta­blie au sud de To­ron­to: sa part de mar­ché a glis­sé de 10,3% à 6% entre 2011 et 2012, selon le ca­bi­net IDC, se fai­sant même dé­pas­ser par Nokia et HTC. A l’in­verse Sam­sung a conso­li­dé sa po­si­tion de lea­der des smart­phones, avec 39,6%, et Apple s’ad­juge dé­sor­mais un quart du mar­ché.

Un sys­tème d’ex­ploi­ta­tion très at­ten­du

“La par­tie n’est pas per­due, mais c’est la der­nière chance pour Re­search in Mo­tion”, juge Fran­çois Morin, qui a ré­cem­ment eu sous les yeux le nou­veau Black­Ber­ry.

Au faîte de sa puis­sance, en 2008, le titre RIM va­lait 144 dol­lars. Entre l’ar­ri­vée de l’i­Phone et des pannes mon­diales à ré­pé­ti­tion, il s’échange dé­sor­mais au­tour de 18 dol­lars, ce qui marque tou­te­fois une hausse de plus de 160% en six mois. Car pour frei­ner l’hé­mor­ra­gie et convaincre que RIM n’avait pas dit son der­nier mot, le groupe a dis­til­lé ces der­nières se­maines des in­for­ma­tions sur ses fu­turs té­lé­phones.

Néan­moins, le titre reste vo­la­til et de­vrait le res­ter jusqu’à ce que le mar­ché per­çoive si le consom­ma­teur ré­pond pré­sent aux in­no­va­tions du Black­Ber­ry10. Lundi en cours de séance, l’ac­tion cé­dait plus de 6,5%.

Le cla­vier phy­sique, qui fai­sait la force des Black­Ber­ry, est conser­vé, mais cer­tains ap­pa­reils au­ront à la place un cla­vier tac­tile.

Très at­ten­du, le nou­veau sys­tème d’ex­ploi­ta­tion doit no­tam­ment per­mettre d’uti­li­ser jusqu’à huit ap­pli­ca­tions à la fois, ce qui est im­pos­sible avec l’i­Phone. RIM a en outre in­di­qué cette se­maine que son nou­veau na­vi­ga­teur in­ter­net re­pose sur la tech­no­lo­gie HTML5, qui per­met une in­té­gra­tion pous­sée des conte­nus mul­ti­mé­dias et in­ter­ac­tifs.

Des blogs spé­cia­li­sés ont par ailleurs af­fir­mé qu’il se­rait pos­sible de lire du conte­nu Flash, ce que ne per­mettent pas l’i­Phone et l’iPad d’Apple, en bis­bille avec la so­cié­té Adobe qui a créé ce for­mat. Il de­vrait en outre être pos­sible de se ser­vir des Black­Ber­ry pour payer ses achats, grâce à une en­tente avec Visa.

Reste la ques­tion des ap­pli­ca­tions: Apple en pro­pose plus de 700.​000, soit 10 fois que ce qui est dis­po­nible sur Black­Ber­ry World, le nou­veau por­tail de RIM pour té­lé­char­ger ces mi­ni-lo­gi­ciels, mais aussi -c’est une nou­veau­té-, des vi­déos ou de la mu­sique.

A SA­VOIR

Re­search In Mo­tion a ob­te­nu le sou­tien de géants des conte­nus mu­si­caux et vi­déos pour le lan­ce­ment mer­cre­di de son sys­tème d’ex­ploi­ta­tion Black­Ber­ry 10 et sa gamme de nou­veaux smart­phones.

Le fa­bri­cant ca­na­dien du Black­ber­ry cite comme par­te­naires les stu­dios Dis­ney de Walt Dis­ney Co, Sony Pic­tures de Sony Corp, Uni­ver­sal Music Group de Vi­ven­di et War­ner Music Group. 

D’après RIM, son ma­ga­sin en ligne Black­Ber­ry World sera doté d’un large ca­ta­logue de chan­sons, de vidéo et de pro­grammes té­lé­vi­sés. La plu­part des films se­ront dis­po­nibles le même jour que leur sor­tie en DVD et le len­de­main de leur dif­fu­sion pour les sé­ries TV.

L’offre de RIM com­prend éga­le­ment de la mu­sique issue des ca­ta­logues de Ma­ta­dor Re­cords, Rough Trade Re­cords et Sony Music En­ter­tain­ment. Leur dis­po­ni­bi­li­té sera dans un pre­mier temps li­mi­tée à 18 pays.

Les conte­nus vi­déos en té­lé­char­ge­ment dé­fi­ni­tif ou à la lo­ca­tion se­ront dis­po­nibles au début uni­que­ment aux Etats-Unis, en Grande-Bre­tagne et au Ca­na­da. Les sé­ries TV se­ront pro­po­sées par ABC Stu­dios, BBC World­wide et CBS Corp.

Pour com­bler ce re­tard, les di­ri­geants de RIM “ont même payé des pro­gram­meurs pour conver­tir leurs ap­pli­ca­tions pour Black­Ber­ry, je n’ai ja­mais vu ça”, note Fran­çois Morin.

Black­Ber­ry réus­si­ra-t-il à re­de­ve­nir à la mode? Il semble jouable de re­ga­gner le coeur des hommes af­faires car ces der­niers ont “tou­jours perçu l’i­Phone comme un outil de di­ver­tis­se­ment”, in­dique M. Morin. Pour le PDG de RIM, in­ter­ro­gée par Die Welt, “ce qui im­porte pour le mo­ment, c’est de lan­cer Black­Ber­ry 10 avec suc­cès. On verra pour la suite”.

 

Enhanced by Zemanta
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s