THD – Vision Media d’Ericsson pour 2020: Quel futur attend la télévision ?


THD – Vision Media d’Ericsson pour 2020: Quel futur attend la télévision ?.

En 2020, le paysage mondial sera le suivant : 9 milliards de personnes, plus de 8 milliards d’abonnements au haut débit mobile et 1,5 milliard de foyers équipés de la télévision numérique, reléguant quasiment la télévision analogique au rang de technologie du passé. La société connectée sera devenue réalité avec plus de 50 milliards d’objets connectés via des réseaux IP mobiles, dont 15 milliards équipés de fonctions vidéo.

Telle est la description que fait Ericsson dans sa Vision Media pour 2020, une vision stratégique des évolutions pour les six années à venir, avec un potentiel marché de 750 milliards de dollars à l’horizon 2020.

Le projet Vision Media 2020 se fonde sur les résultats de six mois de recherche, fruits de l’effort conjugué de plusieurs centaines de personnes au sein d’Ericsson. Il regroupe données statistiques, études détaillées, entretiens individuels ou en groupes thématiques ou encore enquêtes auprès des acteurs de l’industrie et des consommateurs.

Il ressort de cette vision un certain nombre de convictions dont la réalisation variera, en temps et lieu, en fonction du degré de développement des infrastructures et de l’économie. Sur les marchés avancés, comme ceux d’Europe de l’ouest et d’Amérique du nord, les prévisions pour 2020 sont les suivantes :

1.    La société connectée est devenue réalité – 15 milliards d’objets avec fonctions vidéo sont connectés à l’Internet haut débit, transformant l’expérience télévisuelle du consommateur. Le haut débit mobile joue un rôle essentiel partout et il est fondamental dans les régions émergentes.

2.    Le couplage des contenus et des services reste l’ultime opportunité – Les consommateurs apprécieront la commodité d’une facture unique avec une séparation des propositions entre accès haut débit et contenu.

3.    Une fourniture de contenus OTT pour tous – Pour tous les fournisseurs de services télévisuels et les propriétaires de contenus, la fourniture de contenus OTT est perçue comme un moyen d’atteindre le consommateur et d’améliorer les plateformes de diffusion existantes.

4.    Contenus à la demande et contenus linéaires/ Live arrivent à égalité en termes de consommation – L’IP aura eu pour effet d’accélérer l’évolution vers les contenus à la demande, ce type de contenus représentant 50 % de la consommation.

5.    L’arrivée de nouveaux entrants s’accompagne de nouveaux investissements – Le haut débit, ainsi que le nombre croissant d’objets connectés, peuvent permettre à un puissant écosystème de nature sociale ou fondé sur un terminal de jouer le rôle d’agrégateur TV.

6.    Les revenus tirés de ce marché atteignent 750 milliards de dollars (contre 530 milliards en 2013). La répartition des revenus varie toutefois entre propriétaires de contenus, diffuseurs, fournisseurs de services TV et fournisseurs de réseaux, notamment selon l’orientation que les marques donnent à leur ciblage publicitaire.

«Si le futur est incertain, le cap à prendre et les tendances qui se dessinent sont clairs. A l’heure où les règles du marché de la télévision évoluent, il est essentiel pour nos clients d’évaluer leur stratégie de réussite», explique Per Borgklint, senior vice-président et responsable de la Business Unit Solutions Support chez Ericsson. «En partageant la vision que nous avons des médias à l’horizon 2020 et en offrantl’éclairage, les capacités et le leadership uniques qui sont les nôtres, nous espérons accompagner l’ensemble du secteur des médias vers une réussite durable. A notre connaissance du marché de la télévision s’ajoute un vaste travail de recherche, ce qui nous permet d’aider nos clients à relever les défis et à saisir les opportunités d’un écosystème en pleine mutation».

Pour aider les acteurs du marché à tirer pleinement parti des opportunités, Ericsson identifie, au travers d’une série de rapports qui seront publiés tout au long de l’année 2014, les éléments qui, selon lui, seront les principaux vecteurs de rupture, d’opportunité et de changement :

·         Une expérience en constante évolution

·         Le caractère incontournable du protocole IP

·         Le Brandcasting (miser sur la vidéo en ligne pour renforcer l’image d’une marque)

·         L’évolution des modèles de consommation et des offres

·         Une approche cloud et web de la télévision

·         De nouveaux acteurs, de nouvelles sources de revenus

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s