183.000 tweets en une minute pour Robin Van Persie (SRP)


183.000 tweets en une minute pour Robin Van Persie – 7SUR7.be.

© afp.

Le premier des cinq buts des Pays-Bas vendredi soir face à l’Espagne (5-1) au Mondial, une tête plongeante de Robin Van Persie, a généré à lui seul un pic de plus de 183.000 tweets en une minute, a indiqué Twitter.

La lourde défaite de l’Espagne, championne du monde en titre, a suscité un total de plus de 8,3 millions de tweets dans le monde lors de la retransmission du match.

Le premier des deux buts de l’attaquant néerlandais, celui de l’égalisation à la 44e minute, a cristallisé 183.076 tweets en une minute. Celui de Stefan de Vrij (3-1 à la 64e minute) en a généré 181.726 et le second d’Arjen Robben, celui du 5-1 à la 80e, 125.800, toujours en l’espace de 60 secondes.

Les deux autres matches de la soirée, Mexique-Cameroun (1-0) et Australie-Chili (1-3), ont généré respectivement plus de 3,6 millions et plus de 2,2 millions de tweets sur le réseau social qui compte un total de 255 millions d’utilisateurs actifs dans le monde.

La veille, le match d’ouverture du Mondial opposant le Brésil à la Croatie (3-1) avait vu à lui seul quelque 12,2 millions de tweets échangés.

Parmi les tweets les plus partagés sur le réseau au cours de la soirée, celui du sélectionneur de l’équipe mexicaine Miguel Herrera après la victoire sur le Cameroun: “se la rifaron los chavos, dejaron el alma en la cancha. ahora a pensar en el siguiente partido” (“les gars ont tout donné, ils ont mis toute leur âme sur le terrain. Maintenant il faut penser au match suivant”), qui a été retweeté 6.070 fois.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s