Objets Connectés: Explication de la géolocalisation des coureurs sur le Tour 2015 (Source: RTBF)


Pour la première fois sur une course cycliste professionnelle, tous les coureurs engagés au départ du Tour seront équipés de capteurs capables d’envoyer en direct leur position GPS. Grâce au partenariat passé avec Dimension Data, le traitement et l’analyse de ces données permettront aux internautes et aux téléspectateurs de suivre le Tour avec un nouveau regard, plus complet, plus précis. Et l’expérience est appelée à s’enrichir avec les années…

10 ANS DE PREPARATION
Le passionné de cyclisme vit quelquefois une frustration à ne pas identifier avec certitude les différents groupes de coureurs, qu’ils soient échappés ou distancés par le peloton. Les moyens de géolocalisation qui existent et évoluent depuis plus de dix ans ont ouvert de nombreuses options pour obtenir une vision fidèle, en temps réel, de l’état de la course. En charge des systèmes d’information chez A.S.O., Pascal Queirel étudie justement ces questions et se souvient des premiers tests effectués : « En 2004, nous avions déjà placé des émetteurs sur des voitures qui suivaient les coureurs sur le chrono de l’Alpe d’Huez. Puis en 2008, c’est pour le Tour de Picardie que nous avons fait des essais sur les vélos, et un plus grand nombre de coureurs. Mais avec la transmission par GPRS, nous étions exposés à des pertes de réseaux, soit par saturation quand le public est trop nombreux, soit dans les traversées de zones non couvertes ». La possibilité d’acheminer les données par voie satellitaire ayant elle aussi été abandonnée, en raison du poids des émetteurs, c’est par les liaisons HF déjà utilisées par les signaux vidéo que circulent les informations : la première expérience à l’échelle d’un peloton entier a été menée sur Paris-Tours 2013.

LA SOLUTION TECHNIQUE : UN RESEAU MAILLÉ DE CAPTEURS
En pratique, 500 « trackers » ont été conçus et fabriqués pour équiper les vélos du Tour de France 2015. Chacun de ses capteurs, qui pèse 80 grammes, est placé sous la selle d’un coureur  et dispose d’une autonomie de 5 étapes. Il émet un signal par seconde, et envoie sa position GPS par le biais de transmetteurs installés sur 25 véhicules (voitures, motos d’officiels et d’organisation) qui feront office de « puits de remontée », c’est-à-dire dirigeront les données vers l’avion-relais. En zone technique, le dispositif mis en place avec Dimension Data sert à centraliser, traiter et diffuser cette masse d’informations aux techniciens qui les mettent en forme, puis les placent à la disposition du public.

DES INFOS PLUS PRECISES SUR LE WEB, LA TV…
Pour cette première mondiale, l’objectif affiché sera de réunir et d’utiliser avec une fiabilité maximale les données provenant des 198 coureurs du peloton, sachant que les équipes cyclistes ont toutes choisi de tabler sur cette solution d’avenir et d’adhérer à ce projet. Dès lors, une page internet complémentaire de l’appli de tracking déjà existante sur letour .fr sera mise en ligne, avec des suivis de composition de groupes et d’écarts en direct. Des représentations graphiques sont également préparées pour les diffuseurs TV, qui pourront par exemple identifier sur l’instant les coureurs victimes d’une chute. Surtout, la technologie utilisée, qui enregistre toutes les données, rend aussi possible dans l’avenir la reconstitution  de séquences de course (sprints, attaques, etc.), par exemple en 3D. A suivre…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s