The Program: The great cycling swindle !


Ben Foster ne mégotte pas pour se mettre dans la peau de ses personnages. The Guardian raconte que l’acteur américain avait déjà avalé de la terre pour se mettre dans la peau d’un soldat piégé par les Talibans en Afghanistan, qu’il avait pris des gouttes antiglaucomes pour avoir des yeux de toxicomane ou qu’il avait vécu comme un SDF à Los Angeles pour un second rôle…  Pour incarner Lance Armstrong, Foster n’a pas hésité à prendre des produits dopants. «Je ne veux pas donner le nom des produits, a-t-il expliqué au quotidien britannique. Je ne suis pas à l’aise avec le simple fait d’en parler car ce n’est pas quelque chose que je recommanderais à mes collègues. Ce sont des produits chimiques assez sérieux qui ont des effets importants sur son corps. Pour ma propre enquête, c’était important de comprendre. Et les produits ont fait effet.» «Décrocher, c’était le plus dur, a-t-il expliqué au festival de Toronto. Mais c’est là qu’interviennent les inquiétudes sur la santé.»

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s