L’enseigne ouvre un magasin sans stock où s’exposent les articles de son offre Internet. Le chaland commande sur place avec un mobile et ressort les mains vides, récupérant ses articles plus tard. Les prix y sont moins chers de 10%.

Source: Decathlon crée le magasin où on achète en repartant les mains vides

Decathlon invente le magasin comme show-room de son site Internet. L’enseigne d’articles de sports teste à Englos, près de Lille, berceau de l’enseigne il y a 40 ans, une surface de vente de 1.200 mètres carrés, où s’expose toute son offre Internet qu’on peut toucher, acheter mais pas emporter.

À mille lieues du mur d’images comme il en existe sur des panneaux déroulants dans certains lieux de passage où le consommateur commande et scanne ses articles sur écran, ce concept peut s’avérer déroutant. Le client ressort du magasin les mains vides même s’il a commandé en ligne les articles qui s’offrent à lui.

 Par rapport au site Internet de la marque, le consommateur bénéficie de la présence de l’équipe de l’enseigne, formée de 40 salariés. Le client peut aussi toucher et visualiser en vrai les articles de son choix. Mais toutes les tailles ne sont pas disponibles, apparemment, ce qui peut frustrer le client.
Decathlon promeut un parcours d’achat numérique via une application dédiée permettant le scan des produits pour constituer son panier. Decathlon. –

Dans ce magasin d’un nouveau genre, le chaland devra impérativement cheminer dans les rayons, un smartphone à la main. Les achats se font en scannant avec son mobile les articles via une application dédiée (dénommée Decathlon scan), préalablement téléchargée. Le client dépourvu de téléphone mobile s’en voit prêter un à son entrée dans le magasin.

Une fois commandé et payé depuis le mobile ou en caisse, l’article pourra ensuite être livré à domicile en 48 heures, ou dans le magasin d’Englos dès le lendemain. Pour convaincre le client de se déplacer dans son “anti-magasin” (sans stock et où on peut juste commander), les produits sont 10% moins chers que dans un point de vente classique, conséquence de l’absence de stock, affirme-t-on chez Decathlon.

L’enseigne de sport est coutumière des innovations tirant partie des technologies numériques. Après avoir généralisé en 2014 le “click and collect” (commande sur Internet, livraison en magasin), Decathlon a apposé sur tous ses articles des micro-étiquettes électroniques, qui permettent aussi de localiser à distance chaque produit dans le magasin. Lors du passage à la caisse, leur présence évite le scan individuel de chaque article.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s