La RTBF présentera mardi 9 juin un plan de soutien global aux acteurs culturels belges de 13 à 14 millions d’euros.

Sur 360 millions d’euros de budget, 8,1 millions seront dégagés en ressources nouvelles, le reste étant le résultat d’une politique éditoriale refléchie vers des opérations éditoriales et culturelles. Un appel à projets est lancé dans la fiction, le web-documentaire, des documentaires, des séries, les court-métrages ou des podcasts. Le groupe de 1900 salariés (ETP), qui a la caractéristique de produire essentiellement en interne, entend ainsi relancer une activité à l’arrêt. Il travaille sur une cinquantaine d’initiatives ainsi que sur sa plateforme numérique, Auvio, afin de monétiser les captations de spectacles.

Les principaux annonceurs de la RTBF sont invités à être les parrains de ces initiatives culturelles: «Avec des balises déontologiques qu’on ne bougera pas, on a l’intention de pousser les programmes soutenus, a déclaré à Stratégies Jean-Paul Philippot, l’administrateur général de la RTBF. Je suis convaincu que c’est par l’alliance des acteurs privés et des médias qu’on réussira une relance rapide. » 

Réorganisé en pôles d’affinité et non plus par médias depuis deux ans, le groupe entend profiter de sa solidité financière – 29 millions d’euros d’ebitda en 2019 – pour mener à bien la construction de son nouveau siège à Bruxelles, dès cet été, et pour se redéployer afin de soutenir les industries culturelles belges francophones. Quelques millions d’euros d’économies sont prévues, selon l’administrateur, mais elles ne passent pas par des réductions d’effectifs.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s