Havas Media global partnership with Facebook’s Atlas: Unprecedented Granularity !

Atlas, Facebook’s ad serving and measurement platform that allows brands to reach people across multiple devices, has agreed a global partnership with Havas Media Group. The global deal will have a heavy focus on US and Western Europe and will see the communications network offering the ad server to its clients during 2015.

The partnership will see Havas Media Group offering Atlas to clients across Latam (Q2), Middle East (Q3) and APAC (Q4). Havas Media Group becomes the first company to announce a partnership with this scale and geographical focus.

The connection of Atlas with Havas Media Group’s Artemis data platform gives clients the opportunity to accurately track all interactions people have with a brand up to (and beyond) the point of purchase, as they experience a variety of brand messages across all media.

Dominique Delport, Global Managing Director Havas Media Group comments: “Havas Media Group has spent the last 15 years investing in market leading data driven solutions through Artemis its proprietary data platform. This partnership, coupled with our clients’ data, will enable us to find out how people are interacting with brands and then purchasing products as they travel across devices. We have been working with the Atlas team now since June 2014 and are delighted that we have partnered with a platform that can take our analysis beyond previously limiting cookie based offers. It will allow us to filter, clean and manage data with unprecedented granularity. This relationship with Atlas, including our participation as a member of the Atlas Product Council, will enable us to offer best in class, tech neutral solutions for our clients”.

Erik Johnson, director, Atlas says: “This is a great step for Atlas and Havas Media Group, bringing the power of people based marketing to more brands in more countries. Havas Media Group has been a supporter of our approach that helps brands reach real people across devices and publishers. The geographical focus and depth of potential client absorption makes this partnership significant for the industry.”

The partnership takes immediate effect with more Havas Media Group clients expected to work with the new platform in the coming months.

About Havas Media Group
Havas Media Group gathers together the global media expertise of Havas, one of the leading global communications and marketing groups.

It consists of two media brands, Havas Media and Arena Media, as well as Havas Sports & Entertainment, the industry’s largest brand engagement network.

Havas Media rebrand son entité social media : Socialyse

Entité Pure Player à part entière, Socialyse Belgique est forte d’une équipe de 12 spécialistes du community management, de la performance dans l’achat d’espaces publicitaires, de l’analyse des données et de la création de contenus.

Socialyse_BE

Socialyse est construite sur l’expérience accumulée au sein d’Havas Media Bruxelles depuis 2011 sur plus de 30 clients (BNPPF, Citroën, Mobistar, Florette,… ).

Socialyse a pour objectif de favoriser la communication entre les marques et l’écosystème social en soutenant l’extension de leur réseau d’influence. Comment ?

– Par une stratégie d’achats orientée performance à travers l’usage quotidien d’outils analytiques.

– Par la maîtrise des canaux de distribution sociaux destinés aux professionnels et au grand public (identification des influenceurs, veille sur le « bruit » social de la marque, gestion de la communication de crise).

– Et enfin, par la création de contenus sur mesure prêts à être partagés right on time sur tous supports vers des destinataires ciblés.

Socialyse rassemble donc les compétences indispensables à une stratégie de médias sociaux « Owned, Earned et Paid». Grâce à son intégration à Havas Media, Socialyse propose aux marques une stratégie intégrée et sans silo. L’ensemble des données sociales est consolidé dans le système d’information propriétaire : en effet, Artémis, la Data Management Platform d’Havas Media permet de concevoir, déployer et mesurer l’impact du Social au sein de stratégies globales de communications.

La direction de Socialyse est confiée à Johannes Schnack, 25 années d’expérience dans la communication et le marketing direct et digital (Emakina, Nintendo, Sopres, …).

Johannes Schnack : « Aujourd’hui, l’achat de médias ne suffit plus à construire une stratégie marketing performante, avec Socialyse nous construisons des audiences, adaptées aux besoins évolutifs des marques. Nous utilisons les médias sociaux pour amplifier la notoriété des marques et surtout générer de nouveaux contacts clients potentiels. C’est ce qu’on appelle la donnée sociale.”

Hugues Rey, CEO Havas Media Belgique : «  Socialyse est présent dans 35 pays et se développe dans l’ensemble du réseau internationnal Havas Media. Cette approche ‘Pure Player’ offre l’agilité et la passion nécessaire à la maitrise des canaux digitaux en perpétuel mouvement (Social, Mobile, Performance, Data,…). De plus, Elle est totalement intégrée à l’activité d’Havas Media pour offrir une gestion efficace des audiences et performances de l’ensemble des campagnes conçues pour les annonceurs de l’agence. »

Havas Earned Media : Créateur d’audiences

Dans le cadre de sa démarche stratégique qui fait du media, de la data et des contenus les trois socles de son organisation, Havas Media Group Belgique crée Havas Earned Media.

Havas Earned Media a pour mission la création de contenus sur mesure et prêts à être partagés par les influenceurs et fans des marques.

La direction de Havas Earned Media est confiée à Françoise Raes (15 ans d’expérience éditoriale pour La Libre Belgique, Marie-Claire et la RTBF, entre autres).

Françoise  Raes: « Influenceurs, consommateurs, fans et journalistes sont autant de porteurs de communication, particulièrement crédibles dans la construction des marques et la promotion de leurs produits et de leurs services ».

Havas Earned Media propose aux marques d’accompagner leur stratégie de communication en maitrisant les canaux de distribution sociaux destinés aux professionnels et au grand public (identification des influenceurs, veille sur le bruit social de la marque, gestion de la communication de crise).

A travers son concept de Social Newsroom, Havas Earned Media centralise la communication sociale des marques en temps réel et crée des contenus destinés à être diffusés ‘right on time’ vers des publics ciblés ce soit lors d’évènements importants ou dans une gestion de communication continue.

Hugues Rey (CEO Havas Media Group): « Le succès de la gestion du contenu en temps réel est fortement lié, d’une part à son intégration dans une articulation Paid-Owned-Earned à laquelle nous sommes fidèles depuis plus de 4 ans, et d’autre part à la pertinence issue de l’utilisation de la data offrant une identification accrue des moments et des audiences. Le Social Rating Point développé par Havas Media en est une parfaite illustration».

Havas launches the world’s first “Meta DSP”

Affiperf, Havas’ programmatic pure player, extends boundaries of programmatic buying with the introduction of the world’s first real time, agnostic system to work across multiple Demand Side Platforms

Today, Affiperf, Havas’ programmatic pure player, became the first company in the world to offer brands the opportunity to operate seamlessly across multiple demand side platforms with one single point of contact with the launch of its “Affiperf Meta DSP” solution. This represents a significant leap forward in what is now called “the age of programmatic” as the topic continues to dominate the agendas of events such as this week’s Advertising Week in NYC.
As technology, data and algorithmic complexity have increased; automation in the media industry has become the new norm. Despite this, the potential of automated programmatic methods for real-time buying have been limited by the fact that until now, agencies were limited to using inventory from different Demand Side Platforms (known as DSPs) in parallel. As the number of DSPs in the market exploded, this added a rather frustrating and inefficient complexity to the process of optimisation and data collection in programmatic buying.Algorithms data and advertising

Following 3 years of research from Affiperf, a Fields Medal holder and renowned data scientists MFG Labs, the Affiperf Meta DSP solution offers for the first time, a way to unify and make sense of data sets across multiple platforms. It aggregates multiple assets using their APIs, i.e. data inventory, features and algorithms from a number of DSPs. It then uses modelling and decision engines to allow traders to recommend wider, more sophisticated strategic options and monitor them.

Pierre-Louis Lions, MFG Labs co-founder and Fields Medal holder 1994 comments: “Thanks to three years of extensive R & D we have been able to bring technical neutrality to the conception, implementation and optimisation of campaigns. This works both in the real-time bidding process as well as the design for even more integrated approaches that will enable us before the end of the year, to start managing our Affiperf Meta DSP solution for online and offline data and media.”

A unique answer to growing complexity

The Affiperf Meta DSP is powered by enhanced proprietary algorithms that offer clients fluid digitalisation, optimisation and addressability across formats. This ability to collate results and information into one unified marketing statistic marks the end to complexity in this critical area. Although increasing in size, the competitive landscape is not dominated by one DSP, but a fragmented ecosystem of DSP display, mobile and video, rich media DSPs, each of them having different rules, inventories and features. This makes it increasingly difficult for brands to get consistent answers and to see the bigger picture. Technologically agnostic, this is the first solution that is open to all DSPs and all technologies. Through this platform brands can therefore take advantage of the best technology available to reach out to and relate to people with greater speed in a more tailored environment than ever before.

Dominique Delport, Global Managing Director, Havas Media Group and Chairman of Havas

Media Group France and UK comments: “In today’s world, media is code and digital campaigns are like software. The idea behind programmatic when it first started was to secure instant contact between traders and brands that would enable our clients to benefit from an infinite number of connections with consumers in real-time. The explosion of data and the significant rise in the number of DSPs on the market has meant that this promise of programmatic was lost to complexity and silos.

Affiperf Meta DSP disrupts the market with the creation of one single tool that enables our clients to optimise choice across multiple platforms. As a result, our industry can finally take programmatic buying to the next level to help brands generate more tailored, more effective and more meaningful connections with people. This is programmatic without compromise.”

A worldwide roll-out

The initial roll out of the Affiperf Meta DSP includes, amongst others, the recently launched ONE by AOL, onto one open infrastructure. Accessible in over 102 markets, Affiperf will continue to develop the product in the coming months to increase the number of DSP platforms that can be analysed at the same time.

The Meta DSP was launched at the AOL Annual Programmatic Upfront in NYC during the first day of Advertising Week 2014

Les Happy ID péruviens de Coke triomphent en Media

Dominique Delport, Global Managing Director Havas Media Group, nous parle de Data et revient sur le Grand Prix Media Lion remporté par Coca-Cola pour la campagne Happy ID, orchestrée par Havas Lima & McCann Lima.

Dans cette campagne Happy ID, qui a remporté le Grand Prix Media Lions, on voit que le gouvernement Péruvien a encouragé cette opération de Coca-Cola. N’est-ce pas un fait rare ?
Dominique Delport : Oui, tout à fait. Il est vrai que la loi n’interdit pas de sourire sur les photos d’identité au Pérou, mais c’est un pays où les gens sont très sérieux. Dans un moment où le Latam est en proie à des séries de problèmes d’inflation ou de décroissance dans certains pays de la région, le Pérou se porte très bien, ce qui devrait ravir ses habitants. Cependant, les indicateurs et les enquêtes d’opinion affichent le Pérou 16ème pays le plus pessimiste. On aurait pu appliquer cela à la France…ou comment soigner une dépression collective.
L’Etat peut faire des choses mais il y a toujours le risque de la récupération politique. Coca-Cola est implanté depuis longtemps au Pérou. Avec le feu vert de l’Etat, la marque a entamé cette opération. Elle avait déjà lancé la plateforme Happiness Factory dans laquelle Happy ID s‘inscrivait logiquement, en revanche, personne ne s’attendait à un tel succès.
Tout a commencé doucement avec l’opportunité d’avoir un Coca gratuit en faisant cette photo. Cela a été un tel mouvement que des systèmes de promotion et de couponing ont été lancés pour les détenteurs de cette nouvelle carte d’identité. Le Earned media a été très important, tous les media ont repris l’information et c’est devenu un phénomène de société. Une centaine de milliers de Péruviens ont refait leur carte d’identité pour avoir leur happy face, c’est incroyable! C’est une opération virale par essence car des milliers de Péruviens ont partagé leur nouvelle carte d’identité sur le web. Nous avons également réalisé en fin d’opération un peu de Paid media.
Nous avons lancé une plateforme interne qui s’appelle Organic Marketing : Nous constatons qu’il y a tellement de choses à imaginer avant l’étape du Paid. The audience is the media.

Domino’s Pizza s’est fait pirater et les hackers ont demandé une rançon. Quel est votre point de vue sur cette affaire ?
DD : Le data leak every week. Il y a une fuite de données chaque semaine. Cela pose deux questions : une qui concerne la privacy et l’autre la sécurité des données. Sur ces dernières, quel est le trade-off avec les marques qui agglomèrent des informations sur les consommateurs ? Dans quel but ? Quel dessein ? Pour les revendre à qui ? Si un consommateur a une maladie, a-t-il envie que ses données circulent auprès de sa compagnie d’assurances ou sa banque ?
Sur la question de sécurité, aujourd’hui c’est Domino’s, un fabriquant livreur de pizza. Mais il y a trois semaines c’était eBay, pourtant professionel de l’informatique. Malgré tout, il y a eu 150 millions de comptes eBay qui ont été piratés. Personne n’est à l’abri.
Sur Domino’s, se rajoutent les hackers qui opèrent leur premier braquage numérique à grande échelle. Lorsque les pirates attaquent, soit il s’agit de mercantilisme, soit c’est un message politique en réaction à une campagne (par rapport à des fournisseurs non éthiques par exemple).
La data ne permet pas uniquement de réaliser du business, c’est un bien extrêmement précieux qui nécessite que les sociétés prennent ce sujet très au sérieux.
L’industrie doit se remettre en cause sur ces questions de la privacy des données, qui ne doivent pas être vues qu’à travers le prisme américain.

Les Français ne sont-ils pas déjà adeptes des objets connectés ?
DD : Cela commence à prendre un peu d’intérêt et un peu d’audience. Néanmoins la véritable question est : est-ce que les gens ne vont pas s’intéresser et se lasser aussitôt de ces objets? Ce serait un peu comme la yaourtière offerte à la fête des mères, qui termine au placard après trois semaines d’utilisation.
Ce qui est certain est que les objets connectés amènent avec ces data une transformation radicale de l’équilibre de la relation. La majorité des échanges de données se fait en dehors du consentement du consommateur. C’est complètement souterrain.
Aujourd’hui dans un tweet, il y a 140 caractères qui contiennent 140 informations. Chaque balise qui construit un tweet est une information. Le bracelet connecté BodyMedia enregistre 2,6 millions de données par jour. Cette profusion d’info n’est que le début.

Comment se porte Havas Media Group ?
DD : Ces Prix à Cannes célèbrent une année exceptionnelle pour nous. Nous avons gagné LG Electronics et Emirates au niveau monde et PayPal, Iglo Group (EMEA) et Disney sur huit pays.
Nous avons transformé l’organisation, lancé de nouvelles offres et nos Innovations Lab avec Siliwood à Santa Monica en partenariat avec USC Annenberg, UCLA et Orange Institute. Nous venons de créer notre Innovation Lab en Israël. Nous sommes en train d’ouvrir le marché coréen avec l’Université de Séoul. Ce Lab sera dédié au mobile : ils utilisent déjà la 5 G. L’idée avec ces « 18 labs » est de prendre 18 mois d’avance.

SRP (Social Rating Point – Havas Media) – Semaine 20: Foot et Politique !

Nord: 

Une semaine avant les élections, les émissions politiques caracolaient en tête ! De zevende dag à la première place du baromètre SRP cette semaine, avec un record SRP (7,04 vs en moyenne 2,29 depuis janvier 2014) ! Preuve que les téléspectateurs présents sont très attentifs au programme et impliqués par rapport aux sujets traités. Pour info, pas de diffusion le 25/05 et retour le 01/06. 

Le sport prend la deuxième place du classement avec le Wielrennen Giro – Ronde van Italië. Depuis janvier 2014, première place dans la catégorie sport pour ce 97ième tour d’Italie ! 

La demi-finale de The Voice van Vlaanderen se classe en troisième position. Suivie de près par le match de football FC Porto vs FC Séville. 


Sud: 

De zevende dag à la première place du baromètre SRP dans le Nord et dans le Sud Mise au point avec le sujet « Vers un front anti-N-VA? ». 

Ce 13 mai, Marc Wilmots a dévoilé sa sélection pour la Coupe du monde 2014 au Brésil. La Coupe du monde, le mag a suivi en live ce moment : 24 diables rouges et une surprise. 

L’émission politique Elections 2014 : le grand test diffusée ce mercredi à la place des magazines Questions à la Une ou Devoir d’enquête se place à la troisième place du baromètre avec 1,90 SRP. Pour info, Le débat national entre Magnette et De Wever obtient seulement 0,05 SRP.

L’Eurovision séduit et engage. Social Rating Point – SRP – (Week 19)

Nord: 

Le débat entre Kris Peeters (CD&V) et Bart De Wever (N-VA) propulse De zevende dag à la première place du baromètre SRP cette semaine, avec un record de messages (3.533 vs en moyenne 1.284 depuis JAN14) ! Mais talonné par … 

La première demi-finale du concours Eurovision de la chanson se classe en deuxième position, devant la finale (3,03 SRP) et la deuxième demi-finale (2,82 SRP). Ce programme a vu l’élimination du candidat francophone choisi par la VRT pour représenter la Belgique, l’ancien candidat de The Voice Belgique Axel Hirsoux. 

Le quatrième live de The Voice van Vlaanderen se classe en troisième position malgré une forte diminution du SRP par rapport au record de la semaine passée. Patience avant la grande finale du 23 mai … 

Sud: 

La finale de The Voice Belgique occupe la première place du baromètre SRP cette semaine, avec un record de messages et un record d’utilisateurs uniques Twitter&Facebook ! Mais le meilleur SRP de ce programme revient au Live 3 du 15/04 (15,37 SRP)

Le concours Eurovision de la chanson apparaît également dans le baromètre SRP au Sud du pays mais avec la finale cette fois-ci, devant la première demi-finale (1,73 SRP) et la deuxième demi-finale (0,41 SRP)

Toute première apparition de La Tribune dans le baromètre SRP ! Les invités de ce magazine sportif étaient Mbo Mpenza et Alexandre Boucaut, arbitre hennuyer du match Standard-Zulte Waregem. 

Social Rating Point (SRP) by Havas Media Brussels : 3 times short-listed of finalists for its 2014 Research Awards

IAB Europe.

Brussels – 9 May 2014: IAB Europe is delighted to announce the shortlist of finalists for its 2014 Research Awards, sponsored by comScore. Winners of the eight categories will be announced at IAB Europe’s Interact conference in Paris on 20th May (www.interactcongress.eu).

Nick Hiddleston, Worldwide Research Director, ZenithOptimedia and Chairman of the Jury says, “The IAB Europe Research Awards enable the celebration of innovation and best-practice in digital research across Europe. I am delighted to chair the Jury again and applaud the consistent rise in quality of entries which we see each year as the popularity and recognition of the IAB Europe Research Awards grows.”

The Jury consists of three European corporate representatives and two IAB representatives, one from CEE, making it representative of the European market place. Nick Niddleston, Chairman of the Jury, is joined by Bernd Vehlow, Head of Market Research at United Internet Media, Paul Hardcastle, Director, International Consumer Research at Yahoo!, Pawel Kolenda, Market Research Manager at IAB Poland and Nathalie La Verge, Managing Director at IAB Netherlands. The Jury has drawn up the following shortlist and will meet to judge the shortlisted entries.

The 2014 shortlisted entries are:

Category: Branding

BVDW (IAB Germany) The power of creation
Sticky Google and Samsung uses Sticky to verify impact of tablet
ITV Ad Sync – Researching the impact of connected advertising
Yahoo! France Yahoo Consumer Connect & Coca Cola: Proving digital advertising’s impact on offline sales
BBC Affluent Connection


Category: Ad Effectiveness

BVDW (IAB Germany) The power of creation
ITV Ad Sync – Researching the impact of connected advertising
Axel Springer Media Impact AUTO BILD tablet study 2014 – a cross-media comparison of ad effectiveness
Yahoo! Italy Multi-screen (Mobile + PC) Ad Effectiveness study of Brand Content Campaign for Chebanca! on Yahoo
Yahoo! France Yahoo Consumer Connect & Coca Cola: Proving digital advertising’s impact on offline sales


Category: Consumer Attitudes and Behaviour

Microsoft UK Families Research. A study from Microsoft and Sparkler.
Yahoo! UK Mediasenses 
United Internet Media “Catch Me If You Can!” – Fundamental Study on Usage of Multiple Screens and the Implications for Media Planning, Creation and Ad Effectiveness
IAB UK IAB RealView – how consumers use connected devices and what advertisers can learn from this
Millward Brown AdReaction: Marketing in a multiscreen world


Category: Mobile Internet

Sticky Google and Samsung uses Sticky to verify impact of tablet
IAB UK IAB RealView – how consumers use connected devices and what advertisers can learn from this
Nugg.ad Mobile Vs. Desktop Web Usage: Which Content Attracts Users On Different Devices?
BBC Affluent Connection
Yahoo! UK Mediasenses


Category: Social Media

ITV ITV Lives – A view from every angle
Facebook and Vizeum UK Measuring advertising’s impact on store traffic using mobile geolocation data
Havas Media Brussels SRP Study by Havas Media Brussels The perfect match between TV & Social Media
LinkedIn and Millward Brown Digital The Mindset Divide: Spotlight on Content
Replise Hungary Kft. Vodafone Firsts in Social Media


Category: Multi-Screen

IAB UK IAB RealView – how consumers use connected devices and what advertisers can learn from this
Havas Media Brussels SRP Study by Havas Media Brussels The perfect match between TV & Social Media
ITV Ad Sync – Researching the impact of connected advertising
Nugg.ad and Vivaki X-Cross: Bridging the Multiscreen Gap between TV & Online
Yahoo! Italy Multi-screen (Mobile + PC) Ad Effectiveness study of Brand Content Campaign for Chebanca! on Yahoo


Category: Audience Measurement

comScore Determing Publisher’s Global Multi-Platform Audience
Microsoft UK Families Research. A study from Microsoft and Sparkler.
MeMo² & Blue Mango Interactive Who is listening? Increase National Reach with Online Radio!
Havas Media Brussels SRP Study by Havas Media Brussels The perfect match between TV & Social Media
Yahoo! France Yahoo Consumer Connect & Coca Cola: Proving digital advertising’s impact on offline sales

Category: Best Use of Research Budget

IAB Poland Privacy in network
AOL UK The Native Age – thought leadership on the emerging trend of native advertising
Microsoft UK Families Research. A study from Microsoft and Sparkler.
Facebook and Vizeum UK Measuring advertising’s impact on store traffic using mobile geolocation data
BVDW (IAB Germany) The power of creation


Alison Fennah, Senior Business Advisor, IAB Europe says “This is the fourth edition of the IAB Europe Research Awards with yet another record number of entries. We look forward to celebrating with the winners in Paris on 20th May.”

Stuart Wilkinson, Head of Industry Relations EMEA, comScore, says – “We are delighted to see the momentum of the IAB Europe Research Awards continue apace in their fourth year, and to support and celebrate with our peers excellence in our industry.”

ENDS

For more information please contact:

Marie-Clare Puffett, Research & Marketing Coordinator – researchawards@iabeurope.eu

Note to editors:

About the IAB Europe Research Awards


The IAB Europe Research Awards are an opportunity for the digital marketing industry to recognise and celebrate the contribution made to the development of the industry by innovative research projects and the teams behind them.
Winning projects will become part of the IAB Europe expanding library of proof points for industry professionals to use in their strategies and daily work.

Each project can be entered for up to three relevant categories in the following list:

1. Branding – Projects that demonstrate the value of digital media to awareness or perception of a brand
2. Ad Effectiveness – How to use digital advertising to its best advantage
3. Consumer Attitudes and Behaviour – Shedding light on consumer media consumption, their views on digital media and what this means for the advertiser
4. Mobile Internet – Any advertising research project that includes results specific to mobile internet use 
5. Social Media – Any advertising research project that includes results on specific social media campaigns
6. Multi-Screen – Research projects that include consumer use of multiple screens
7. Audience Measurement – Projects that have brought a significant development in measurement of the digital audience; this might be within a market or apply to a specific audience group
8. Best Use of Research Budget – Projects that have made use of a specified budget for a piece of research

More information about the judging panel: http://interactcongress.eu/articles/319/Research-Awards-Jury-2014.html

About IAB Europe

IAB Europe is the voice of digital business. Its mission is to protect, prove, promote and professionalise Europe’s online advertising, media, market research and analytics industries. Together with its members – companies and national trade associations – IAB Europe represents over 5,500 organisations. 

The member countries are: Austria, Belgium, Bulgaria, Croatia, Czech Republic, Denmark, Finland, France, Germany, Greece, Hungary, Ireland, Italy, Netherlands, Norway, Poland, Romania, Russia, Serbia, Slovakia, Slovenia, Spain, Sweden, Switzerland, Turkey and United Kingdom. The corporate members include: AB Inbev, Adconion Media Group, AdRoll, ADTECH, affilinet, AGOF Services, AOL Advertising Europe, AppNexus, AudienceScience, BBC Advertising, CNN, CoAdvertise, comScore Europe, Creafi Online Media, Criteo, Deutsche Post, eBay International Advertising, Emediate, Evidon, Expedia Inc, Exponential, Fox Interactive Media, Gemius, Goldbach Group, Google, GroupM, Hi-Media, Improve Digital, IPG Mediabrands, Koan, Meetic, Microsoft Europe, Millward Brown, News Corporation, Nielsen Online, nugg.ad, OMD, Orange Advertising Network, Performics, PHD, Prisa, Proxistore, Publicitas Europe, Publigroupe, Quisma, RetailMeNot, Sanoma Digital, Selligent, The Exchange Lab, Triton Digital, TrustE, United Internet Media, Viacom International Media Networks, White & Case, Yahoo!, Yandex and Zanox.

http://www.iabeurope.eu

Un téléspectateur sur 10 commente The Voice sur les réseaux sociaux – SRP (Week 15)

NORD:

Terzake détrône De zevende dag ! Beaucoup de sujets différents abordés mais deux ont retenu l’attention : « N-VA legt de klemtoon op migratie en justitie » et « Overzicht van de zaak Karel De Gucht ». Record SRP pour cette émission et deuxième meilleur nombre de messages (cfr 652 en semaine 4) depuis le 6 janvier 2014. Reyers politiek se place en deuxième position. Nouvelle émission qui remplace Reyers Laat. Pour cette première semaine (du lundi au jeudi), plus de messages partagés en moyenne pour Reyers politiek par rapport à Reyers laat (481 vs 122). Ce programme accueille des partis politiques et c’est le SPA qui l’emporte. Pour info : le 07/04 NVA 0,63SRP, le 08/04 Vlaams Belang 0,58SRP, 09/04 SPA 1,53SRP et 10/04 PVDA+ 1,12SRP. Le cyclisme se classe dans le Top 3 SRP Nord depuis trois semaines de suite. Wielrennen Parijs-Roubaix réalise le troisième meilleur score SPR cette semaine. Ce programme était aussi diffusé dans le Sud et a mieux scoré avec 0,99SRP. Pour info, le Grand Prix de L’Escaut a mieux scoré dans Nord (0,58SRP vs 0,14SRP dans le Sud). 

SUD: 

The Voice Belgique se classe en première position de ce baromètre hebdomadaire pour la deuxième fois (cfr semaine 5). Carton pour ce deuxième live avec 16.286 messages et un SRP record de 11,79 ! Troisième meilleure SRP Sud depuis 2014. D’autres records, dont les profils féminins TV et SoMe qui n’ont jamais été aussi haut. Pour info, Le Dan Late Show réalise son plus mauvais SRP … Les invités Walter, Alie Riou etGilles Dal n’ont pas passionné. C’est donc bien le contenu et non l’émission en elle-même qui fait réagir. “Mise au point” se questionnait ce dimanche midi sur « L’air de la campagne est-il bon pour l’électeur ? ». Deux records pour cette diffusion : 1.210 messages et 5,54SRP. Les débats sur les partis politiques et les élections font réagir, comme en semaine 9 (5,51SRP « Des partis « traditionnels » dépassés face à des « petits » partis peu crédibles ? ») et semaine 13 (1,93SRP « Le grand débat belge »). Champions league (Chelsea vs PSG) se classe à la troisième place. Il faut remonter à la semaine 8 pour voir du football dans le baromètre SRP. Ce match a engendré de nombreux messages, ce qui permet à cette diffusion d’obtenir le deuxième plus grand nombre messages partagés dans la catégorie sport depuis le début de l’étude 2014. Plus on avance dans la compétition européenne de la ligue des champions, plus le volume de message risque d’être élevé. Même si on suppose que la présence du PSG dans l’affiche influence un peu le résultat. 

Le smartphone proche des 50% de pénétration en Belgique. (Havas Media Group publie sa 5ème vague de mesure « Multi- screen and mobile » qui démontre une accélération de la connectivité mobile et du ‘multi-screen’. )

« En 2014, les usages des Belges en matières technologiques évoluent vers davantage de connectivité au travers de ‘devices‘ toujours plus puissantes (smartphones, tablettes). En outre, l’étude conforte clairement l’usage du ‘second screen’, nous indique Hugues Rey, CEO, Havas Media Brussels.

La 5ème vague de l’étude MMS (Multi-Screen & Mobile Survey) menée par l’entité 2MV Data Consulting d’Havas Media,  nous confirme que plus de quatre belges  sur dix possèdent un smartphone et plus de trois belges sur dix une tablette. Mieux, l’intention d’achat de ces deux ‘devices’ reste élevé, indiquant encore un fort potentiel de croissance. 

L’usage de la télévision se diversifie: Cette nouvelle vague nous indique que les belges se familiarisent davantage avec les services ‘embarqués’ dans les téléviseurs. Ainsi, 33% des interrogés déclarent utiliser régulièrement la fonction ‘recherche’ et 18% utilisent un navigateur internet intégré. En outre, l’usage d’un écran 3D augmente également ; 14% des répondants indiquent en effet l’utiliser. 

 Le Belge enclin au ‘one stop shopping’ en matière d’équipements technologiques: Hormis le fait que la télévision digitale soit devenue la norme (81% des personnes interrogées affirment en être équipées), 2 Belges sur trois déclarent être ‘triple play’. Ils mentionnent en effet souscrire à un abonnement Internet-TV-Téléphonie Mobile chez le même opérateur. 

 Cohérence de contenu au niveau des usages ‘multi-screen’: Dès qu’il s’agit de regarder un contenu audiovisuel, le poste de télévision reste le device prédominant (94% des personnes interrogées affirment le regarder régulièrement), le ‘laptop/PC’ arrive en seconde position (42%) et en troisième position la tablette (26%).

Que ce soit sur des sites, sur les réseaux sociaux ou même via emails, l’usage du ‘second-screen’ est lié intimement à ce qui se passe sur le ‘first-screen’ : l’écran de télévision. En outre, 23% des personnes ayant répondu affirment examiner et/ou acheter des produits ou  des services relatifs aux contenus regardés à la télévision. Plus proche de notre métier, il est à noter que 43% des personnes interrogées ont déjà visité un site après avoir regardé un spot publicitaire sur leur TV.