Meaningful communication during he Covid-19 – Devos Lemmens en presse quotidienne: “Chers compatriotes belges …” – Crédibilité qui génère du earned média

Screenshot 2020-03-24 at 13.36.18.png

LDV United signe  une copy long form pour Devos & Lemmens.  L’annonce parue elle aussi au format 1/1 dans les journaux s’adresse aux lecteurs sous le titre “Chers compatriotes belges” pour marquer la proximité de la marque, nous rappeler qu’elle est à notre table depuis 130 ans, nous dire que, pour une fois, elle laisse ses blagues habituelles de côté, et nous inciter à rester chez nous au chaud.

Unknown.png

La crédibilité de la Presse Quotidienne est une fois de plus utilisée pour faire passer un message ‘sage et plein de sens” qui a très vite trouvé un relais dans d’autres média via les chroniqueurs des émissions d’infotainment: TV, Radio,…  On n’est pas des pigeons sur le Une par exemple. Un earned media bienvenu qui multiplie la puissance du message !

IMG_0566.jpg

France: La presse quotidienne nationale travaille à un kiosque numérique pour 2011 (source: strategies.fr)

NUMERIQUE. Alors que le Syndicat de la presse quotidienne régionale lancera jeudi 23 septembre son kiosque numérique, permettant de télécharger trente-quatre quotidiens sur l’Ipad (pour 0,79 euros l’exemplaire), la presse quotidienne nationale s’organise pour proposer dès 2011 la vente d’exemplaires à l’acte pour les tablettes et les smartphones, puis des articles délinéarisés et des «packages d’actualité» rassemblant plusieurs éditeurs. Le Figaro, Libération, Les Echos, Le Parisien et L’Equipe ont signé en ce sens un accord de principe en vue d’un protocole d’accord de Groupement d’intérêt économique. Le Monde a demandé un délai avant de se déterminer en raison de son nouvel actionnariat. Baptisé E-Presse Premium et chapeauté par Frédéric Filloux, le GIE pourrait s’élargir aux news magazines et s’interconnecter avec l’offre de PQR.

L’iphone support de la PQ (source:dhnet.be)

L’utilisateur peut y organiser son flux d’alertes et d’informations en fonctions de ses centres d’intérêt ou de ses sports favoris

PARIS Les quotidiens voient dans l’iPhone un nouveau support et un moyen de reconquérir des lecteurs, mais adoptent pour leurs applications des stratégies diverses.

Quotidiens généralistes comme Libération ou Le Monde, spécialisés comme La Tribune ou l’Equipe, les journaux nationaux ont tous choisi d’être présents sur l’iPhone, considéré tantôt comme un nouveau moyen de lire la presse, tantôt comme une bonne transition avant le “tout numérique”.

Moyennant paiement, Libération, et prochainement La Tribune offrent ainsi en exclusivité sur le smartphone d’Apple le visionnage intégral, dès la veille au soir, de l’édition du lendemain.

La Tribune le propose pour 1,59 euros et Libération 0,79 euro, ces deux prix étant fixés (au choix de l’éditeur) par Apple qui prend au passage une commission de 30%.

Plusieurs quotidiens français dont Le Parisien, Le Figaro et Le Monde permettent depuis plusieurs mois d’accéder à leurs éditions mobiles, gratuites ou partiellement payante, notamment sur iPhone, mais aucun titre ne propose un visionnage intégral de la version papier, et encore moins la veille de la parution.

L’originalité de Libération tient à la possibilité donnée aux “mobinautes” de suivre en temps réel la fabrication du journal: dès qu’une page est terminée, elle est consultable par l’abonné Libération sur iPhone. A l’heure des réseaux communautaires comme Tweeter et Facebook qui donnent fréquemment l’alerte sur des événements d’importance, certaines applications, à l’image du Monde, alertent les utilisateurs-lecteurs en envoyant de brèves informations (une ou deux lignes) directement sur les écrans d’iPhones.

L’Equipe, qui a lancé son application en avril, combine gratuit et payant. L’utilisateur peut y organiser son flux d’alertes et d’informations en fonctions de ses centres d’intérêt ou de ses sports favoris. Les applications lancées par les quotidiens préfigurent la généralisation du passage au numérique, a estimé Alain Weil, président de la Tribune. Selon ce dernier, il existe un clivage vers la quarantaine. “Les plus de 40 ans sont attachés à la version +papier+ des journaux et continueront à les acheter. Les moins de 40 ans passeront plus facilement au tout numérique”.

Pour M. Weil, “dans 10 ans, la quasi totalité de la presse quotidienne aura basculé vers le tout numérique”. Cette dématérialisation transportera les lecteurs vers leur téléphone mobile, leur ordinateur portable ou leur livre électronique.

Mais l’enjeu de la présence des journaux sur les smartphones réside aussi dans les possibilités d’interactivité. L’application de Libération propose ainsi une rubrique “Mobile Reporter” qui permet à l’utilisateur de faire parvenir information ou photo directement au journal pour inciter ses lecteurs à servir de vigie l’application interpelle le mobinaute: “Vous êtes témoins d’un événement, d’une scène insolite (…) Alertez-nous!”.

© La Dernière Heure 2009