L’Oréal licencie son robot DRH sans indemnités de départ… (source: l’adn.eu)

L’intelligence artificielle serait l’avenir des RH ? En Russie, L’Oréal a tenté l’expérience. Elle s’est soldée par un échec !

Elle avait pourtant toutes les qualités pour faire le job. Une intelligence artificielle éditée par la startup Stafory censée faciliter la vie des ressources humaines, un joli nom, Vera, et la capacité de pré-sélectionner les candidats à un poste puis de leur faire passer des entretiens téléphoniques et vidéo. En prime, une efficacité redoutable : « Vera sélectionne des candidats 10 fois plus rapidement qu’un humain ». Le tout sans fiche de salaire à la fin du mois. Pas étonnant que ses qualités aient déjà séduit bon nombre de clients, parmi lesquels IKEAMicrosoft et PepsiCo.En Russie, les équipes de L’Oréal ont tenté l’expérience. Il faut dire que l’entreprise reçoit 2 millions de candidatures par an : un petit coup de pouce pour faire le tri n’est pas forcément malvenu…

À la pointe de la digitalisation des ressources humaines, L’Oréal n’en est pas à son coup d’essai. Sur son site de recrutement anglais et américain, le chatbot Mya permet déjà de faire une pré-sélection de candidats. En 2015, la société a noué un partenariat avec la startup chinoise Seedlink pour mieux gérer le volume de CV reçus pour ses offres de stages. La solution fonctionne bien, au point qu’elle est développée dans 5 pays et qu’elle le sera bientôt en France.

Mais on ne peut pas réussir à tous les coups. Si Mya a su se faire une place de choix au sein de l’entreprise, les aventures de Vera n’auront duré que quelques mois. « Notre filiale russe a été approchée par Stafory (…). Il y a eu une expérimentation locale, dans un esprit test & learn, qui n’a pas été concluante », confie Natalia Noguera, en charge de la transformation numérique des ressources humaines chez L’Oréal en France. Pour elle, la technologie – et surtout l’intelligence artificielle – doit amplifier les capacités humaines des RH, et non pas les remplacer. En ce sens, le sujet mérite d’être traité avec précaution…Vera n’a pas fait le job, mais d’autres croient réellement au potentiel de l’I.A. dans le secteur. David Bernard, fondateur de l’entreprise AssessFirst, utilise les modèles prédictifs pour comprendre qui sont les candidats plutôt que d’analyser leurs expériences professionnelles. « Notre système ne se base pas sur les critères classiques, mais sur l’agilité intellectuelle, les motivations et enfin sur la personnalité » – avec un taux de fiabilité revendiqué de 85% et l’ambition de diminuer le turnover en entreprise de 50%.

Même son de cloche du côté dans un article de la Harvard Business Review, où il est affirmé que dans le recrutement, l’algorithme bat l’instinct.

La solution parfaite – celle qui saura réconcilier les réfractaires et les illuminés – reste certainement encore à inventer. L’idée n’est pas que les Ressources Humaines deviennent des Ressources Robotiques… Mais un peu d’aide dans certaines tâches pourraient permettre aux RH de se concentrer à d’autres sujets – comme le maintien de l’harmonie en entreprise.

Advertisements

Verslag CommPass Symposium: Judging the Evidence

Centraal tijdens deze editie stond de Ebiquity-studie “Re-Evaluating Media – The Belgium Edition”, die toegelicht werd door Nathalie Taboch, General Manager voor België en Frankrijk. MediaSpecs heeft de belangrijkste resultaten voor u samengevat in een apart artikel.

source: https://www.mediaspecs.be/verslag-commpass-symposium-judging-the-evidence/

Thierry Hugot (Sales & Marketing Director bij Groupe Rossel en voorzitter van WE MEDIA Digital) kwam meer uitleg geven over Digital Ad Trust Belgium, het nieuwe kwaliteitslabel voor Belgische websites. 

Naar analogie met Frankrijk, sloegen UBA en WE MEDIA de handen in elkaar om via een label tegemoet te komen aan de wensen van adverteerders met betrekking tot transparantie, kwaliteit en brand safety. Websites moeten zich overigens elk jaar opnieuw bewijzen om het label te verkrijgen, en dienen een aparte aanvraag in te dienen voor enerzijds display advertising en anderzijds video advertising. Meer informatie kan u ook terugvinden in ons interview met Luc Suykens en Thierry Hugot van afgelopen week.

Hugues Rey, CEO van Havas Media Belgium, gaf toelichting bij de ‘meaningfulness’ van merken, content en media. Als u weet dat 85% van de aanwezige merken in België niet gemist zouden worden mochten ze verdwijnen, dan weet u dat het als merk belangrijk is om bepaalde waarden uit te stralen. Rey heeft het over de media experience die we als consument ervaren en de manier waarop merken hierop moeten inspelen. Door het creëren van een ‘meaningful ecosystem’ zullen ze er dan in slagen om functionele, persoonlijke en collectieve benefits te bekomen. Maar liefst 87% van de Belgische consumenten verwacht van een merk dat het hen voorziet van content: dit kan gaan van informatie en hulp tot inspiratie en entertainment.

In juni vond het reclamefestival Cannes Lions plaats. Corinne Verstraete zat als Managing Director van Mediacom in de mediajury en zag drie algemene trends. Ten eerste was er de ‘Use of Data’ waarin bedrijven op een slimme manier data gebruikten om hun campagneboodschap te versterken. Ten tweede was er de ‘Unexpected Media Use’ waarin de sterkste cases op een onverwachte, originele en inventieve manier gebruikmaakten van media. Een derde tendens was het goede resultaat van ‘meaningful’, ‘diversity’ en ‘doing good’ campagnes. Wat een campagne volgens haar moet bezitten om kans te maken op een Cannes Lions zijn meetbare resultaten, een creatieve implementatie van ideeën met behulp van media en proberen op te vallen door een gamechanger te zijn.

Cédric Tytgat, Chief Strategy Officer bij IPG Mediabrands, vertelde over Retail Culture. Dat is het onderzoek dat IPG Mediabrands al voerde in elf landen en waar recent België aan werd toegevoegd. In deze studie werden de gedragingen van consumenten bekeken én of deze afhankelijk waren van “het gedrag” van mediamerken. Zo werd er onder ander een antwoord gezocht op de vraag “is in-store buying still preferred?”. 76% van de respondenten koopt namelijk nog steeds hun producten in een fysieke winkel en niet online. Zelfs wanneer de prijs exact dezelfde is, verkiezen consumenten nog steeds de fysieke winkel.

Als afsluiter van het symposium kwam Katrien Merckx, Media Expert bij Bpost Media, de tweede wave van Ad’titude toelichten. De hoofdvraag van dit onderzoek luidt of mediabedrijven de consument nog wel in controle hebben. Uit studies blijkt namelijk dat steeds meer mensen advertenties bewust negeren en er ontstaan ook steeds meer manieren om dit te doen. Consumenten voelen zich vooral gestoord door advertenties, vinden dat er een té groot aanbod is aan reclame én dat het niet aangepast is aan hun persoonlijke behoeften. Toch is slechts 50% van de respondenten bereid om extra persoonlijke info te delen om minder, maar wel op maat gemaakte reclame te ontvangen. Hierin is weinig verschil te merken qua geslacht, regio of zelfs leeftijd.

Toch is er ook een positieve noot te melden: slechts 11% wil dat alle reclame verdwijnt. Wanneer een reclameboodschap informatief, overtuigend en aangenaam is, zullen consumenten er namelijk positief op reageren. Het allerbelangrijkste volgens Merckx blijft dan ook dat merken relevant zijn, de rode draad doorheen dit CommPass Symposium.

Heuritech: 3 millions d’images et de vidéos analysées chaque jour sur les réseaux sociaux pour détecter avant l’heure les tendances de la mode et du luxe (Source: Frenchweb)

Heuritech lève 4 millions d’euros pour détecter avant l’heure les tendances de la mode et du luxe

Interview de Tony Pinville, co-fondateur et CEO d’Heuritech

Chaque jour, ce sont plus de 100 millions d’images qui sont postées sur Instagram. Avec un tel débit quotidien, la plateforme américaine détenue par Facebook ainsi que les autres réseaux sociaux exercent une force d’attraction capable de changer les habitudes de consommation des internautes. Ainsi, ce sont aujourd’hui trois achats sur quatre qui sont influencés par les réseaux sociaux. 

Dans ce contexte, les marques n’ont d’autre choix que de se tourner vers le big data pour mieux connaître les consommateurs et comprendre leurs besoins et leurs attentes, de manière à ajuster la stratégie produit et marketing en conséquence avant que les tendances naissantes ne deviennent la norme. C’est vrai pour l’ensemble des secteurs, mais peut-être encore plus pour la mode et le luxe. Deux marchés dans lesquels identifier les signaux faibles est indispensable pour faire la différence. 

Dénicher avant l’heure les tendances qui vont rythmer la mode et le luxe, c’est justement la mission de la start-up française Heuritech. Cette dernière vient de lever 4 millions d’euros en série A auprès des fonds Elaiaet Serena. Pierre Denis, à la tête du chausseur anglais Jimmy Choo, et Coralie de Fontenay, ancienne directrice générale de Cartier France, ont également participé à l’opération. Auparavant, la société avait annoncé en janvier 2017 avoir levé 1,1 million d’euros en amorçage pour prendre son envol.

3 millions d’images et de vidéos analysées chaque jour sur les réseaux sociaux 

Fondée en 2013 par Tony Pinville et Charles Ollion, tous deux docteurs en machine learning, Heuritechdéveloppe une technologie de reconnaissance visuelle basée sur l’intelligence artificielle. A partir des images et des vidéos publiées sur les réseaux sociaux, la société s’attèle à les décrypter via des algorithmes de deep learning pour en faire ressortir des milliers d’informations permettant d’identifier les prémices de tendances qui s’imposeront dans la mode et le luxe dans les six à douze mois à venir. Pour ce faire, la technologie développée par Heuritech est en mesure de reconnaître plus de 2 000 détails sur chaque image (motifs, formes, produits…). 

Chaque jour, l’outil SaaS, utilisé par des marques comme Louis VuittonDior ou encore Adidas, analyse pas moins de 3 millions d’images et de vidéos chaque jour sur les réseaux sociaux. La jeune pousse précise également qu’elle a d’ores et déjà permis de prédire à l’avance 4 000 tendances avec un taux de précision de 90%. Une fois les tendances identifiées, la plateforme accompagne les équipes produit, merchandising et marketing des marques pour décider de l’orientation à donner aux prochaines collections et ajuster les prévisions de stock.

Cap sur les États-Unis et l’Asie

Avec ce tour de table, Heuritech compte franchir un nouveau cap dans son développement. «Cette levée de fonds va nous permettre d’accélérer et de continuer à renforcer notre avantage concurrentiel grâce à des investissements en R&D autour du machine learning et des technologies d’analyse prédictive», indique Tony Pinville, co-fondateur et CEO de la société. Et d’ajouter : «Dans un premier temps, notre objectif sera de consolider notre stratégie go-to-market grâce au recrutement de personnes clés. Heuritech se concentrera ensuite sur son expansion internationale, tout particulièrement avec l’ouverture de ses bureaux à New York et Singapour.»

Par ailleurs, Heuritech prévoit de s’ouvrir à de nouveaux secteurs, en commençant par la beauté. «Au cours des trois dernières années, de nombreuses marques de ce secteur nous ont sollicitées pour avoir accès à notre outil de détection de tendances, nous pensons donc qu’il est temps de lancer une solution adaptée à ce marché», explique Tony Pinville. Mais le co-fondateur voit d’ores et déjà beaucoup plus loin : «Notre mission à long terme est de devenir la plateforme d’intelligence de référence pour les insights consommateurs et produits.»

Heuritech : les données clés

Fondateurs : Tony Pinville et Charles Ollion
Création : 2013
Siège social : Paris
Effectifs : 40 collaborateurs
Secteur : FashionTech
Marché : technologie de reconnaissance visuelle basée sur l’intelligence artificielle

A Record Label’s Future Growth Strategy: Dynamic vs. Static Marketing

Dynamic marketing is like a ping-pong game between digital advertising spend and streaming. Depending on where and when streaming spikes the ball, that is when you spend.

source: https://www.forbes.com/sites/kristinwestcottgrant/2019/08/31/a-record-labels-future-growth-strategy-dynamic-vs-static-marketing/#63ae922c5c7d

Traditionally, a label sets its marketing budget in advance of its yearly releases. The bulk of that budget is allocated to current releases, priority records. Once the budget is set, in most cases, the funds are not re-allocated to other artists. This is known as a static marketing strategy. As a result, there are missed opportunities to further grow the catalog repertoire; that is, the collection of older songs that were released more than a year and a half previous.

Once you release a song onto the internet the song can see a spike in streaming with or without a record label’s marketing efforts. Events that can cause an organic spike in streaming include the release of a movie soundtrack, artist documentaries, tour announcements, celebrity tweets, viral videos on YouTube, Twitch, Snapchat and more. This spike in streaming represents a moment of increased awareness about the artist or band. It is possible to utilize these moments of increased awareness to identify new fans and retain old fans by marketing any ancillary revenue stream related to the artist at that moment such as concert tickets, merchandise, box sets, streams and more. Let us look at a few examples that have occurred over the past three years, to illustrate the point.

On November 2, 2018, the movie Bohemian Rhapsody was released in theatres in the United States. According to Buzz Angle Music, Queen saw an increase in streams from 33 Million the week prior to 86 Million in the U.S., the week of the film release. Per week streams in the U.S. stayed above 50 million per week for the next six months.

Today In: Consumer

On February 13, 2017, Metallica announced their WorldWired Tour. On average, the band was seeing 13 million U.S. streams per week. In the week of the tour announcement, streams increased by 3 million, physical and digital album sales combined went up by 10,000 and vinyl records sales rose by approximately 300,000 in the U.S. Spotify’s “This is: Metallica” playlist was also put into Browse in the U.S., which influenced an additional surge in streams and further drove online performance.

On May 5, 2017, the highly anticipated sequel “Guardians of the Galaxy Vol. 2” was made available in movie theatres in North America. The soundtrack entitled “Guardians of the Galaxy: Awesome Mix Vol.2” was released on April 21. George Harrison, the lead guitarist for The Beatles, his song, “My Sweet Lord,” is the seventh song featured on the soundtrack.  The week the soundtrack was released, George Harrison’s entire catalog of music saw an uplift of 240,000 U.S. streams. The same week the movie debuted, that number increased by 1.5 million.

ZWIFT confirmé comme Fournisseur Officiel pour les Championnats du Monde Route UCI 2019 dans le Yorkshire

août 27, 2019, 16:29

Zwift, plateforme mondiale d’entraînement et de compétition en ligne pour les athlètes, a été confirmé aujourd’hui comme Fournisseur Officiel des Championnats du Monde Route UCI 2019 dans le Yorkshire et rapproche un peu plus Zwift des activités de l’UCI. Selon les termes de l’accord, Zwift lancera le 4 septembre le parcours virtuel officiel des Championnats du Monde Route UCI, réplique du circuit de final emprunté à Harrogate.

« Accueillir Zwift comme Fournisseur Officiel est une nouvelle réjouissante, a déclaré David Lappartient, Président de l’UCI. Grâce au savoir-faire de notre partenaire, non seulement les personnes du monde entier pourront vivre les Championnats au plus près de façon virtuelle, mais en plus, les coureurs participant à nos Championnats auront l’occasion de se familiariser au mieux avec le très sélectif circuit final. »

 

course_richmond_1

Et Eric Min, PDG et cofondateur de Zwift, d’ajouter : « Je suis ravi de continuer notre longue histoire avec les Championnats du Monde Route UCI, qui remonte à Richmond en 2015 – un parcours qui donne lieu à quelques-unes des meilleures courses sur Zwift. Comme nous l’avons fait avec Richmond et Innsbruck-Tyrol, nous espérons amener plus de personnes au plus près de l’action en leur donnant la possibilité de découvrir le parcours du Yorkshire depuis le confort de leur maison. Sur place, j’espère rencontrer le plus de monde possible à notre Zwift Draft House. »

Zwift occupera la brasserie Cold Bath dans le centre d’Harrogate du 22 au 29 septembre. La Zwift Draft House est conçue comme un lieu  de rendez-vous autant des fans que des cyclistes professionnels, qui viendront y prendre un café, manger un morceau, ou goûter l’une des quatre bières artisanales nées de la collaboration entre Zwift et Cold Bath.

download

 

Mais Zwift, c’est avant tout du cyclisme virtuel, et les visiteurs pourront donc tester la plateforme Zwift et différents home-trainers dans le centre d’expérience Zwift à l’étage inférieur. Le soir venu, tout se déroulera au deuxième, avec des courses esport et des courses exhibition uniques, notamment une course des légendes du Yorkshire.

Pour plus d’informations, y compris une liste complète des activités qui se dérouleront à la Zwift Draft House, rendez-vous sur www.zwift.com/drafthouse

A propos de Zwift
Zwift est l’entreprise de sport née du jeu vidéo. Nous sommes des passionnés de sport ayant de l’expérience dans le développement de logiciels et de jeux vidéo. En combinant cette passion avec une excellente connaissance du monde du sport, Zwift est la première entreprise à utiliser les technologies de jeu vidéo multijoueur massif pour faire découvrir en intérieur des expériences d’extérieur. Les athlètes du monde entier peuvent s’entraîner et s’affronter dans de vastes univers 3D en connectant simplement leur matériel (home trainers, capteur de puissance, tapis de course, cardiofréquencemètre, etc.) sans fil via des protocoles standards ANT+ et BLE. Des compétitions amicales aux courses et aux programmes d’entraînement structurés, Zwift construit une communauté d’athlètes unis dans la poursuite d’une meilleure expérience sportive sociale.

A propos de l’Union Cycliste Internationale (UCI) 
Fondée en 1900 à Paris, en France, l’Union Cycliste Internationale (UCI) est l’instance faîtière du cyclisme au niveau mondial. Elle développe et supervise le cyclisme sous toutes ses formes et pour tout le monde, en tant que sport de compétition, activité de loisir saine, et moyen de transport et de s’amuser. L’UCI assure la gestion et la promotion des huit disciplines du cyclisme : le cyclisme sur route, le cyclisme sur piste, le mountain bike, le BMX Racing, le BMX Freestyle, le cyclo-cross, le trial et le cyclisme en salle. Pour plus d’information : www.uci.org

A propos des Championnats du Monde Route UCI 2019
La Grande-Bretagne n’a organisé les Championnats du Monde Route UCI qu’à trois reprises, le plus récemment à Goodwood en 1982. Les Championnats du Monde Route UCI 2019 se dérouleront dans le Yorkshire du 22 au 29 septembre.

Les festivités commenceront le 21 septembre lorsque, pour la toute première fois, une épreuve du Calendrier Internationale Paracyclisme UCI de Classe 1 se déroulera en amont des Championnats du Monde. La Yorkshire 2019 Para-Cycling International accueillera des épreuves de toutes les classes sportives du paracyclisme sur route.

Les Championnats débutent dimanche avec la première édition du contre-la-montre par équipes relais mixte, et le programme continue jusqu’au dimanche 29 septembre avec les contre-la-montre individuels et les courses en ligne Juniors (17-18 ans),  Moins de 23 ans et Elite masculines et féminines.

Quelque 1’500 athlètes sont attendus, représentant 90 pays sont attendus, et les courses seront diffusées auprès d’une audience globale de plus de 250 millions de téléspectateurs.

Ikea propose son catalogue en version audio sur Spotify (source: retaildetail)

Ikea lance une nouveauté : cette année aux Pays-Bas le nouveau catalogue paraîtra non seulement en version papier et digitale, mais également sous forme de livre audio. Le catalogue vous est lu « du début jusqu’à la fin »

« Y compris tous les noms en suédois »

Le version audio est accessible via Spotify ou via le site web. « Dans ce livre audio le catalogue vous est lu à haute voix du début jusqu’à la fin, y compris les noms en suédois. Si vous êtes curieux de découvrir l’image correspondante, visionnez le catalogue », lit-on dans un communiqué de presse.
Sérieusement? Non, pas vraiment : le livre audio a pour but principal d’attirer l’attention sur le catalogue digital de manière ludique. Désormais le nombre d’exemplaires imprimés disponibles en magasin sera limité, étant donné que la plupart des clients s’oriente d’abord en ligne, indique Ikea.
Le géant de l’ameublement lui-même estime que le catalogue digital offre de plus en plus d’avantages : la version numérique permet en effet d’ajouter plus rapidement et plus facilement de nouveaux contenus ou produits.

 

https://www.retaildetail.be/fr/news/maison-d%C3%A9co/ikea-propose-son-catalogue-en-version-audio-sur-spotify?utm_source=flexmail&utm_medium=e-mail&utm_campaign=1935fr2&utm_content=ikea+propose+son+catalogue+en+version+audio+sur+spotify

SYMPOSIUM 5/9 JUDGING THE EVIDENCE about Brands • Retail • Creativity • Media • Quality • Advertising

Un symposium, riche en informations, études et partage de know-how dans une formule de « speed dating » sur une demi-journée.

inscription: https://commpass.media/fr/sessions/next-sessions/

Le programme se présente comme suit :

08:30 Welcome coffee

09:05 Introduction

09:15  A Digital Quality Label for the Belgian market (Thierry Hugot, Directeur Commercial et Marketing, Groupe Rossel) (FR)
UBA and WE MEDIA Digital have taken a joint initiative to create  a “Quality label” that will judge the quality of websites on the basis of objective criteria  (like brandsafety, viewability, fraude, UX…) – a label that is comparable with the “digital ad trust” initiative in France.

09:40 Meaningful Brands, Meaningful Content, Meaningful Media (Hugues Rey, CEO, Havas Media Belgium) (FR)
What are the learnings of the 2nd wave of the survey « meaningfull brands » and how can we use this knowlegde to do a better job in addressing the consumer with relevant (advertising) content?

10:05 Cannes Media Lions (Corinne Verstraete, Managing Director, Mediacom Belgium) (FR)
The festival of Cannes judges the best of the best of advertising from all over the world. What where the winning and/or inspiring cases in this years Media Lions competition?

10:30 Coffee Break

11:15 Re-Evaluating Media – The Belgium edition (Nathalie Taboch, General Manager, Ebiquity France+Belgium) (Eng)
What are the qualities required from an advertising medium to deliver a campaign that grows a business in the long term ? What is the evidence that reveals the true worth of media?

11:40  Retail Culture (Cédric Tytgat, Chief Strategy Officer, IPG Mediabrands) (FR)
IPG Mediabrands has adapted this proprietary survey to the Belgian market to decipher the customer journey in retail. What are the trends that we should keep an eye on?

12:05 Ad’titude 2019 (Katrien Merckx, Senior Media Expert, BPost Media) (Nl)
This is the second wave of Ad’titude, the surveythat investigates the attitude of people towards advertising on different touchpoints.

12:30 Closing

Prix (htva) : 130 € pour les non-membres, gratuit pour les membres.

LIEU : Bluepoint, Boulevard Reyers 80, 1030 Bruxelles (view on maps)
Parking gratuit sous l’immeuble.